Nos actions

Le cancer en France c’est….

  • 382.000 nouveaux cas par an dont 58.400 cancers du sein
  • 1.000 personnes apprennent chaque jour qu’elles ont un cancer
  • 20% des personnes âgées de 18 à 54 ans en emploi au moment du diagnostics, ne travaillent plus 5 ans après
  • 63% des personnes souffrent de séquelles suite au cancer et ses traitements, 5 ans après le diagnostic

∗ sources INCA éditions 2019

Nos réponses : informer, sortir de l’isolement, accompagner et défendre.


Informer

Un magazine de qualité gratuit

 

logo-rosemagazine-bandeau-sitelogo-rosemagazine-bandeau-site

« Je ne me sens pas suffisamment informée » : un regret qu’exprime de nombreuses malades à l’annonce de leur cancer. C’est pour palier ce manque que Rose Magazine a été créé. Il répond aux questions des femmes sans pour autant les réduire à leur statut de malades. Comme n’importe quel magazine féminin, il aborde tous les sujets : santé, société, psychologie, vie amicale et sexuelle, sport, beauté, mode, gastronomie, voyage… Rose Magazine ancre les lectrices du côté de la vie, en n’oubliant pas qu’elles n’ont jamais cessé d’être : des amoureuses, des mères, des sœurs, des filles, des collègues, des amies, des citoyennes, dont chaque voix compte…

Rose Magazine est un semestriel gratuit. Gratuit ne veut pas dire bas de gamme : nous veillons à ce qu’il soit de qualité afin qu’il apporte un peu de beauté dans l’univers austère de l’hôpital.

Rose Magazine est distribué à 180.000 exemplaires dans les principaux services de cancérologie, pour atteindre un maximum de femmes, y compris en Outre-mer depuis 2018.

couvertures-RoseMagazines-2019

Un site internet

Parce que la recherche avance vite en termes de traitements et de soins de support, RoseUp s’est doté d’un site internet régulièrement alimenté avec des articles exclusifs. Complémentaire de notre magazine, ce support numérique permet d’enrichir nos articles de vidéos (interviews d’experts, témoignages, reportages…), de les regrouper autour de thématiques… Grâce à sa rubrique Prenez la une !, il donne également la part belle aux malades en leur laissant la parole, sans filtre et sans tabou.

 

Des webinaires

Dans la tourmente de l’épidémie de covid-19 en mars 2020, notre association RoseUp a dû se réinventer pour rester aux côtés des femmes atteintes de cancer : sortie de Rose Magazine en version numérique, webinaires et ateliers en ligne, information quotidienne de qualité avec un fil d’actu Coronavirus…pour être au plus proche, au plus utile, au plus vrai !

Toutes les semaines un programme de webinaires et conférences est proposé gratuitement, sur inscription en ligne. Les webinaires sont diffusés en direct sur Facebook live et retranscrits sur notre chaine YouTube par thématique. Et tout cela, pour informer, accompagner et soutenir les femmes sur tout le territoire et au delà!

bandeau-webinaire-roseupassociation-rosemagazine


Sortir de l’isolement

Une puissante communauté sur les réseaux sociaux

La maladie isole. Parce qu’on se sent incompris par notre entourage – malgré toute leur bonne volonté -, parce qu’on a dû arrêter de travailler, parce qu’on se sent trop fatiguée pour rejoindre des amis à dîner… Quoi de plus confortable alors que de se connecter à son réseau social préféré pour échanger avec des personnes qui traversent les mêmes épreuves que nous ?

Forte d’une des plus importantes communautés de patientes en ligne –  sur les principales plateformes Facebook, Twitter, Instagram – RoseUp crée ce lien indispensable.

reseaux-sociaux-roseupassociation-rosemagazine

Des Maisons Rose

Évidemment, le virtuel a ses limites. Rien ne remplace la chaleur d’un sourire, la bienveillance d’une oreille attentive… Alors RoseUp ouvre les portes de ses Maisons Rose : des lieux de partages et d’échanges, conviviaux, où les femmes peuvent se retrouver et profiter d’ateliers conçus spécialement pour répondre à leur problématiques quotidiennes. Véritables cocons, les Maisons Rose sont comme une bulle hors du temps, une passerelle entre le centre de soin et la vie quotidienne qui contribuent à rendre la maladie moins anxiogène.


Accompagner

Le retour à l’emploi

Rose Up Association

Programme d’accompagnement inédit de reprise de la vie professionnelle post cancer, les ateliers de Rose Coaching Emploi permettent d’anticiper et de préparer le retour à la vie active avec des clés pour prévenir les nombreuses difficultés révélées par nos adhérentes et très souvent sous-estimées par elles-mêmes et par l’entreprise au moment de la reprise.

L’esprit d’entreprenariat

Le cancer fait naitre chez de nombreuses femmes le désir de changer de vie, de devenir plus autonome, de concrétiser un projet resté trop longtemps en « stand-by ». Mais pas facile de se lancer quand on ne connaît rien à l’entreprenariat et de ne pas se décourager face aux refus et aux portes closes.

RoseUp donne un coup de main à toutes celles qui souhaitent créer leur entreprise avec le Prix Rose de l’Entrepreneuse qui offre aux heureuses gagnantes une dotation, une séance de media coaching et un mentorat personnalisé sur un an par des entrepreneurs de renom.


Défendre

Au sein des instances de consultation

Oui au DROIT à l'oubli - Rose magazine

Depuis 2018, RoseUp est reconnue association des patients agréée par le Ministère de la Santé. Une reconnaissance qui nous permet de représenter officiellement les malades de cancer au sein des instances de consultation. RoseUp est notamment très active pour le droit à l’oubli qui permet aux personnes atteintes de cancer de ne plus – après un certain délai – se voir imposer des surprimes de la part de leur assureur en raison de leur maladie.

Par des pétitions

RoseUp fait aussi bouger les lignes en mobilisant sa communauté autour de pétitions. Le reste-à-charge est l’une des problématiques majeures contre laquelle nous nous battons. En 2018, nous avons ainsi obtenu une hausse du remboursement des perruques en seulement quelques mois. Nous interpelons également les pouvoirs publics sur l’absence de remboursement pour les traitements non-hormonaux contre les effets de la ménopause que les femmes atteintes de cancers hormono-dépendants doivent suivre si elles veulent continuer à avoir une vie de femme.