Nos actions

Le cancer en France c’est….

  • 400.000 nouveaux cas par an dont 50.000 cancers du sein
  • 1.000 personnes apprennent chaque jour qu’elles ont un cancer
  • 1/3 des malades perd ou quitte son emploi dans les 2 ans suivant le diagnostic…

Nos réponses

Informer


Rose Magazine est un semestriel haut de gamme et gratuit, destiné aux femmes concernées par le cancer et à leurs proches, et distribué à 180.000 exemplaires dans les principaux services de cancérologie. Comme n’importe quel magazine féminin, il traite de santé, de société, de psychologie, de vie amicale et sexuelle, de sport, de beauté, de mode, de gastronomie, de voyage…

L’objectif de Rose Magazine est d’ancrer les lectrices du côté de la vie en ne les réduisant pas à leur maladie, mais en les considérant au contraire comme les individus complets qu’elles n’ont jamais cessées d’être : des amoureuses, des mères, des soeurs, des filles, des collègues, des amies, des citoyennes, dont chaque voix compte…

Les témoignages « Rose c’est moi, c’est vous »

Nouvelle brique à l’édifice : en octobre 2018 Rose Magazine s’exporte dans l’ensemble des territoires d’outre-mer!

« Face aux cancers, osons la vie »

Face aux cancers osons la vie Rose Up association 

Avec une nouvelle plateforme web d’information et d’échanges

et une puissante communauté sur les réseaux sociaux

Accompagner


« Aider les  femmes touchées par un cancer »

Lieu de partages et d’échanges, la Maison Rose est un espace dédié aux femmes touchées par un cancer, pendant et après les traitements. Chaleureuse et conviviale, la Maison Rose accompagne ces femmes et leur apporte des services gratuits sous forme d’ateliers : de la beauté, du sport, de la gastronomie …c’est une passerelle entre le centre de soin et la vie quotidienne, un espace de répit qui permet de sortir de l’isolement.

« Partageons un bout de chemin ensemble »

1er site de covoiturage solidaire destiné aux patients et aidants qui se développement sur le territoire

Ce service offre l’opportunité de rencontrer et échanger avec d’autres patients, des aidants ou des accompagnateurs qui se rendent dans le même hôpital et de créer du lien entre patients.

C’est également diviser les frais liés au déplacement et éviter les transports sanitaires lorsqu’ils ne sont pas nécessaires.

C’est donc moins de trajets, moins de voitures, moins de parkings d’hôpitaux saturés, une contribution à la réduction de la pollution et moins de stress pour tous : patients, aidants et soignants et c’est une véritable alternative aux transports en commun pas toujours adaptés à l’état de santé ou à la fatigue des patients.

RoseCar est une solution qui permet de répondre à l’augmentation des soins proposés en mode ambulatoire, qui génèrent de nombreux rendez-vous à l’hôpital et des trajets fréquents, permettant de libérer des aidants souvent très sollicités.

« Accompagner et anticiper la reprise professionnelle »

Rose Up Association

Programme d’accompagnement inédit de reprise de la vie professionnelle post cancer, les ateliers de Rose Coaching Emploi permettent d’anticiper et de préparer le retour avec des clés pour prévenir les nombreuses difficultés révélées par nos adhérentes et très souvent sous-estimées par elles-mêmes et par l’entreprise au moment de la reprise.

Influencer


Le cancer fait naitre chez de nombreuses femmes le désir de changer de vie. Pour celles qui, pendant ou après un cancer, décident de créer une entreprise, RoseUp dédie un prix qui pourrait être aussi celui de la résilience !

« Défendre les droits des malades du cancer »

Oui au DROIT à l'oubli - Rose magazine

L’année 2015 a été marquée par une grande victoire de l’association Rose : la notion de droit à l’oubli pour les malades de cancer a été inscrite dans la Loi Santé. Cette inscription est le fruit de quatre ans de travail et de lobbying.

Écriture et défense des amendements sur le droit à l’oubli, suivi auprès du Sénat et de l’Assemblée Nationale, campagne de presse, nous avons été sur tous les fronts pour faire avancer les droits des malades.

Aujourd’hui, les anciens malades de cancer ont le droit de ne plus déclarer leur pathologie à l’assureur ni au banquier dix ans après la fin des traitements pour les adultes, cinq ans pour les enfants et adolescents.

En 2016, nous avons travaillé à généraliser ce droit à l’oubli à cinq ans pour tous les citoyens via des actions parlementaires et, si nécessaire, des class actions en discrimination.

En 2018, l’association RoseUp est devenue « association agrée de santé » par le ministère de la Santé d’Agnès Buzyn et sera désormais associée aux décisions institutionnelles.