{{ config.search.label }}

Suggestions

soin de support beauté et cancer socio-esthétique onco-esthétique détente et bien-être perte de cheveux liée au cancer ongles fragiles perte de sourcils perte des cils sport adapté au cancer activité physique adaptée maquillage cancer du sein Angoisse et stress liés au cancer témoignage autour du cancer cancer métastatique traitement du cancer coiffure cheveux reflexologie plantaire apa emploi et cancer rose coaching emploi effets secondaires des traitements du cancer socio-coiffure nutrition sophrologie coronavirus réflexologie retour au travail après un cancer

{{ config.home }} > {{ config.mag.label }} > Article > Témoignage > Le bêtisier du cancer – Épisode 1 : « T’as encore ton sein ? T’as pas de cancer ! »
Illustration de Marianne Maury Kaufmann

Le bêtisier du cancer – Épisode 1 : « T’as encore ton sein ? T’as pas de cancer ! »

« Ma mère est décédée d’un cancer du sein, mais ça se soigne très bien » ou encore « dans ton malheur tu as de la chance, c’est le cancer qui se soigne le mieux ». À force d’entendre des petites phrases comme celles-ci, Elisabeth*, 47 ans, diagnostiquée d’un cancer du sein en janvier 2022, s’est demandé si elle était la seule à qui cela arrivait.

Les mots ont un poids, ils réconfortent, consolent mais ils peuvent aussi blesser, meurtrir… Moi quand j’ai lâché le mot cancer, je me suis entendu dire : « Non mais t’inquiète, t’es forte, je ne m’en fais pas pour toi », et aussi « tu as regardé la signification de la maladie ? ». Et après ma tumorectomie : « T’as encore ton sein…, ben t’as pas de cancer ! ». À force d’entendre ce genre d’énormités, je me suis demandé si c’était moi qui prenais tout mal. Alors j’ai demandé aux copines, patientes comme moi, avec lesquelles j’échange régulièrement sur Facebook, si elles avaient aussi eu leur lot de petites phrases stupides, irrationnelles, surréalistes.

Une heure plus tard, je croulais sous les réponses.

Je pense à Gaëlle qui a perdu 2 frères et qui après avoir annoncé – avec précaution – son cancer à son père a récolté un laconique « jamais 2 sans 3 ». À Albale, à qui le médecin a infligé un « Si je vous dis biopsie, c’est que c’est pas bon du tout ! Et là en plus c’est la merde parce qu’on est en août et que c’est les vacances ! ». Il y a cette personne qui se voulait sans doute positive : « Quand tu auras la tête chauve, tu feras des économies de coiffeur » (@rimoon). Ou cette autre à l’esprit pratique : « Avec la radiothérapie tu maigriras, plus besoin d’aller chez la diététicienne » (@fafa). Certains nous imaginent, on ne sait pas trop pourquoi, allongées sur un transat, un cocktail à la main, en mode « all inclusive » : « En week-end le mercredi, il y en a qui ont de la chance ! » (@rozenn).

« Quand tu auras la tête chauve, tu feras des économies de coiffeur »

Côté boulot, on manque aussi de Prix Nobel de psychologie. Exemple, le patron de Kim au moment où elle débutait sa chimio : « Oh c’est dommage, ça tombe vraiment mal, vous étiez en pleine ascension ! ». Spéciale dédicace aussi au boss d’Oriane qui lui a si gentiment proposé de prendre un temps partiel « ce sera plus facile, et au moins je ne culpabiliserai pas de te faire travailler en arrêt de travail ».

Le pire, c’est que le plus souvent, tout part d’une bonne intention. Les gens veulent nous réconforter sans se rendre compte ni de leur maladresse, ni de l’impact que leurs mots peuvent avoir sur nous. On finit par en rire parce que l’humour est un puissant régulateur mais quand même, certaines phrases laissent sans voix…

Propos recueillis par Sandrine Mouchet
Illustration de Marianne Maury Kaufmann

*Elisabeth a compilé un florilège de petites phrases sur sa page facebook @babou zabou GT.

{{ config.newsletters.subscribe.email }}
{{ config.newsletters.subscribe.firstname }}
{{ config.newsletters.subscribe.lastname }}

{{ config.video.title }}


La boutique RoseUp


{{ config.mag.related }}

RoseUp Association

Face aux cancers, osons la vie !

L'Association RoseUp est une association d'intérêt général fondée par des patients et des proches de patients. Elle informe, soutient les personnes touchées par le cancer et leurs proches, et défend leurs droits. L'association édite notamment un magazine semestriel gratuit, haut de gamme, destiné aux femmes malades de cancer : Rose Magazine.

L'Association a reçu du Ministère de la santé l'agrément national de représentation des usagers de santé auprès des instances publiques.

Face aux cancers, osons la vie !






© 2022 - RoseUp Association

{{ config.cookies.manage }}