Perturbateurs endocriniens

Dans nos aliments, nos cosmétiques, nos produits d'entretien, ils sont partout : les perturbateurs endocriniens. Comment les débusquer, quelles mesures sont prises pour les réduire. On vous explique tout.

produit-entretien-perturbateurs-endocriniens-rosemagazine-roseupassociation-web-shutterstock_134405393

ON FAIT LE POINT


Les perturbateurs endocriniens

Les patients sous chimio accusés d'être toxiques pour leur entourage - roseup association - face aux cancers osons la vieIls sont partout et la liste de leurs méfaits supposés fait froid dans le dos : cancers hormonodépendants, diabète, troubles de la fertilité… Qui sont-ils  ? Éléments de réponses.

Lire l’article


ON VOUS INFORME


Perturbateurs endocriniens : ils sont partout !

Rosemagazine-RoseUp-associationAlors que les ministres de la Santé et de l’Écologie signaient ce matin la 2e stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens, Santé Publique France publiait un rapport démontrant que nous sommes tous imprégnés par des molécules soupçonnées d’être des perturbateurs endocriniens.

Lire l’article


« Retirer le E171 des médicaments serait extrêmement lourd »

perturbateur endocrinien Rose magazine RoseUp associationLe E171 (ou dioxyde de titane), cet additif suspecté d’être cancérigène, a été récemment interdit dans l’alimentation. Quid des médicaments ? « Cela prendra plus de temps » déclarait le Ministère de l’économie et des finances. Pour quelles raisons ? Nous avons posé la question au Dr Thomas Borel, directeur Scientifique du Leem, syndicat des entreprises pharmaceutiques.

Lire l’article


Strasbourg, une ville engagée contre les perturbateurs endocriniens

roseup-rosemagazine-alexandrefeltz-perturbateur-endocrinien

Parmi les signataires de la charte « Villes et territoires sans perturbateurs endocrinien », la ville de Strasbourg fait figure de proue. Nous avons interrogé sur les engagements de la ville le docteur Alexandre Feltz, adjoint à la mairie de Strasbourg en charge de la santé publique et environnementale et délégué à la lutte contre les perturbateurs endocriniens.

Lire l’article


Glyphosate : son autorisation repose sur un plagiat de Monsanto & Co

Pesticide glyphosateFin 2017, après de nombreuses tergiversations, le glyphosate avait finalement vu son autorisation reconduite pour 5 ans. Une étude publiée aujourd’hui révèle que cette décision repose sur un rapport largement inspiré par Monsanto et les industriels de l’agroalimentaire.

Lire l’article


Chlordécone : ce doute qui empoisonne…

chlordecone-HEMIS-rosemagazine16-roseupassociation
© Hemis

L’insecticide, classé « cancérogène probable » en 1979 mais interdit aux États-Unis dès 1977, a traité les bananeraies antillaises jusqu’en 1993. Et contaminé les sols, l’eau, le sang et les esprits.

Lire l’article


ON DÉBAT


« On sous-estime la part des perturbateurs endocriniens »

André Cicolella plaide pour que les perturbateurs endocriniens soient davantage pris en compte comme facteur de risque de cancer - roseup associationAlors que l’INCa vient de publier son dernier rapport sur l’incidence et la mortalité des cancers, André Cicolella, chimiste toxicologue et président du Réseau Environnement Santé, plaide pour que les facteurs environnementaux soient davantage pris en compte par les autorités de santé.

Lire l’article


ON A TESTÉ POUR VOUS


Ma vie sans cancérigène dans mon assiette

Ma vie sans cancerigene RoseUp Association Face aux cancers osons la vie40% des cancers pourraient être évités. C’est en tout cas ce qu’affirme le Ministère de la Santé. Par chance, je ne fume ni ne bois. J’ai un pêché mignon : je m’alimente. Et j’ai décidé de commencer à me nourrir sainement.

Lire l’article


Ma vie sans cancérigène dans ma salle de bain

Ma vie sans cancerigene dans ma salle de bain © ShutterstockEst-il encore possible de se laver les dents, se faire un shampoing ou de se maquiller sans mettre en péril sa santé ?

Lire l’article


Ma vie sans cancérigène au quotidien

Ma vie sans cancerigene au quotidien © ShutterstockAprès avoir testé alimentation et cosmétiques, c’est notre vie quotidienne que notre journaliste a mis au banc d’essai. Boire de l’eau, prendre le métro, respirer ou travailler : et si nos conditions de vie étaient devenues cancérigènes ?

Lire l’article


Faire le tri dans vos produits cosmétiques : six applis gratuites

roseup-rosemagazine-cosmetique
@Matej Kastelic

Substances cancérogènes, perturbateurs endocriniens… Grâce à son smartphone, on peut savoir ce qui se cache derrière les étiquettes de nos produits cosmétiques.

Lire l’article


Des applications mobiles pour éviter les perturbateurs endocriniens au quotidien

Applications mobiles-Applications mobiles-perturbateurs-endocriniensMieux manger, mieux respirer, utiliser de bons produits de beauté : découvrez notre sélection d’applications mobiles qui vont vous aider dans le quotidien à lutter contre les perturbateurs endocriniens !

Lire l’article