La renégociation de votre contrat d’assurance crédit de prêt possible dès 2018

Le projet de loi intégrant les nouvelles dispositions de la directive européenne sur le crédit immobilier et la possibilité de changer d’assurance emprunteur en cours de prêt a été adopté par le Sénat le 8 février.

Contrat asssurance de prêt

Déjà voté à l’unanimité en commission mixte paritaire le 17 janvier dernier et approuvé neuf jours plus tard par l’Assemblée nationale, ce projet est donc entériné.

La mesure sera effective à partir de janvier 2018 pour les souscripteurs d’une assurance de prêt. Dès lors, les banques ne pourront plus s’opposer au droit de résiliation annuelle d’un contrat d’assurance. Vous pouvez réduire le coût de votre assurance emprunteur en faisant jouer la concurrence. Et si vous avez emprunté dans le cadre d’AERAS et que vous pouvez bénéficier du nouveau droit à l’oubli (10 ans après la fin des traitements pour les adultes, 5 ans pour les jeunes diagnostiqués jusqu’à 18 ans), vous pouvez vous assurer sans surprime aucune. Au vrai prix du marché.

L’enjeu est considérable pour les banques : 8 millions de titulaires de contrats de prêts immobiliers assurés par leur banque vont pouvoir solliciter la concurrence. De quoi déplacer les cartes et faire baisser les prix, car il y a de la marge : ce marché de 6 milliards d’euros procure pas moins de 3 milliards d’euros de bénéfice aux banques.

Céline Lis Raoux