Dr Otz et Mrs Barone

Austères les oncologues ? Pas tous !!! Prenez Joëlle Otz, par exemple…

dr-barone-radiologue-clip-sun-rosemagazine-roseupassociation

On imagine volontiers la surprise de ses patients quand ils découvrent les clips du Dr Joëlle Otz. Toute en voix chaude, paillettes, robe moulante et ondulations langoureuses, la jeune radiothérapeute au centre René Huguenin de Saint-Cloud (Curie), blouse blanche et lunettes sages le jour, se transforme la nuit en Barone, figure antillaise du zouk et du dancehall…

Son premier album de 14 titres, « Boom cœur », est sorti en 2014, pendant son externat à l’hôpital Beaujon, à Clichy. Deux fois par mois, l’étudiante faisait des show cases dans des bars, des boîtes de nuit ou des salles de spectacles, chantant ses morceaux au piano ou sur une bande-son. « On rentrait parfois vers 3h00 du matin et on enchaînait le matin avec la fac », sourit-elle. Elle avait 27 ans, de solides capacités intellectuelles et une résistance physique à toute épreuve…

Médecine ou Nouvelle Star ?

Un internat en oncologie – radiothérapie au CHU de Brest plus tard, la voilà donc à Curie depuis 2016. Sourire, main sur l’épaule d’un patient en traversant la salle d’attente pour rejoindre son bureau, on la devine douce, chaleureuse. « J’ai choisi l’oncologie pour sa pluridisciplinarité et l’aspect recherche, mais aussi parce que j’ai été touchée par la grande empathie du Pr Pascal Hammel qui dirigeait le service d’oncologie digestive de Beaujon. Il s’asseyait sur le lit de ses patients, à leur écoute, disponible. Ensuite, je me suis spécialisée en radiothérapie pour le côté technique, mais aussi pour son exercice en ambulatoire et non en chambre, qui me dégageait du temps pour mes chansons. » La passion et la raison.

Mrs Barone la nuit

Petite néanmoins, c’est de la musique que Joëlle voulait faire son métier. Passée par le piano enfant, puis le chant au collège, elle se voyait bien suivre la voie classique, comme son frère – Capes de musicologie puis enseignement -, ou alors se faire repérer dans un télé-crochet de type Star Academy ou Nouvelle star… Son père, agrégé de physique et musicien lui-même, l’a habilement orientée vers médecine. « Il ne m’a rien interdit, sinon je me serais braquée. Il m’a juste dit “tu seras plus libre si tu chantes pour ton plaisir, sans contraintes“. Il avait raison. »

Force vitale

Aujourd’hui, Barone prépare « Solaire », son nouvel EP de 7 titres qui sortira à la rentrée. Enregistrés dans le salon de son appartement parisien transformé en studio de mixage, tous les morceaux n’existent pas encore mais « Fire », single phare et premier titre du Dr Otz à évoquer le cancer, est prêt. «  Dans le clip, j’ai représenté la maladie par une tache dorée qui s’étend sur mon cou. Mais la chanson évoque surtout la flamme de la vie, « Fire ». Cette force vitale, c’est ce que me renvoient les malades, surtout les plus gravement atteints. Leur sagesse m’impressionne. Ils m’offrent tous une sacrée leçon de philosophie. »

Le single est disponible sur les plateformes de streaming et de téléchargement légal.

Quant au clip, il est visible sur la chaîne de Barone : https://www.youtube.com/user/Barone971

Béatrice Lorant