Perte de cheveux : bien choisir sa perruque !

Avec une image de soi ébranlée par la maladie, il vaut mieux ne pas se tromper dans le choix de sa perruque. Voici, notre to-do list pour trouver celle qu'il vous faut.

Perte de cheveux : comment bien choisir sa perruque ?

Anticiper l’achat de sa perruque

Le bon réflexe ? Prendre rendez-vous avec un prothésiste capillaire avant même la première cure de chimiothérapie et la perte des premiers cheveux. Posez-lui toutes les questions qui vous passent par la tête (il n’y en a pas de stupides !) sur les modèles, les matières, la qualité de confort…

Cet échange, et le fait de voir votre tête et votre couleur « d’origine », va lui permettre de vous conseiller au mieux. Allez-y avec un proche. Au fur et à mesure des essais, cela peut être utile d’avoir l’avis de quelqu’un qui vous connaît bien.

Se plaire pour s’approprier sa perruque

Tentée par les cheveux longs ? Attention, ils sont plus compliqués à entretenir. Avec ou sans frange ? La frange habille le front. Elle peut donc dissimuler la perte des sourcils. À éviter : « les teintes trop franches qui accentuent l’effet mauvaise mine », conseille Évelyne Bénard, psycho-onco-esthéticienne.

Dernier conseil : ne transigez pas sur le confort. Un modèle vous plaît ? Vous décidez de l’acheter ? « Portez-le d’emblée, ne serait-ce que quinze minutes par jour, conseille-t-on chez Any d’Avray. Autant pour vous habituer à votre future image que pour y familiariser votre entourage. »

Quel budget consacrer à sa perruque ?

Le prix d’une perruque varie d’une centaine à plus de 1 000 euros en fonction du modèle. La sécurité sociale rembourse (sur prescription médicale) un forfait de 125 € qui devrait bientôt passer à 300 € si Agnès Buzyn, Ministre de la Santé, tient sa promesse (voir notre article « Remboursement des perruques : à s’arracher les cheveux !« ). Renseignez-vous auprès de votre régime complémentaire sur la part qu’il peut prendre en charge. Cela vous aidera à fixer votre budget. Optez pour les fibres synthétiques, bien moins chères et tellement plus faciles à entretenir que les perruques en cheveux naturels.

Comment entretenir sa perruque

Laver sa perruque une fois toutes les deux ou trois semaines avec des produits adaptés, ça suffit. Un petit coup de brosse une fois qu’elle est sèche et hop ! Elle reprend sa forme d’origine. Éviter de pulvériser directement du parfum dessus : les produits contenant de l’alcool assèchent la fibre. Rassurez-vous, ça tient ! Votre perruque est pensée pour cela. On peut parfaitement pratiquer une activité physique avec !