Lutter contre la sécheresse vaginale

Conseils du Dr Arnal, auteur de Cancer du sein, prévention et accompagnement par les médecines complémentaires, Editions Eyrolles

sécheresse vaginale RoseUp Association Face aux cancers osons la vie

1. Toilette matin et soir avec des savons spécifiques de la sécheresse des muqueuses (savon sécheresse intime de Rogé Cavaillès, savon au calendula de Weleda) avant d’appliquer un gel hydratant sur la vulve et dans le vagin (Monasens, Sensilube). Ce geste doit devenir un automatisme.

2. Ensuite, ingérer 2 à 4 capsules par jour d’huile d’onagre, de bourrache, de germe de blé (Omegaline Holistica, Œmine Bionagre). Des substances hydratantes (Replens, Femibion gel) peuvent également être introduites dans le vagin à l’aide d’une poire deux à trois fois par semaine.

3. Si nécessaire après examen bactériologique vaginal, rétablir la flore normale (Gynophilus en gélule) ou l’entretenir en lui apportant les nutriments qui lui sont nécessaires, glycogène, acide lactique (Geliofil en poires). Ce traitement local intra-vaginal peut se faire tous les soirs au début, puis, dès que l’on constate une amélioration, deux à trois soirs par semaine. Les gels hydratants peuvent aussi être utilisés comme lubrifiants au moment du rapport. Si les muqueuses vulvaires et vaginales retrouvent leur souplesse, le désir et le plaisir pourront renaître.