Accueil Article Interview

Interview

À la veille des Jeux Paralympiques de Tokyo, la pression monte pour la numéro un mondiale du saut en longueur handisport dans la catégorie des moins de 20 ans. À 11 ans, elle a surmonté un sarcome et subi l'amputation d'un pied et d'un tibia. Dans Rose Magazine n°20, elle nous avait raconté ses combats et ses espoirs...
Les premières études concernant l'efficacité de la vaccination contre le Covid-19 chez les personnes atteintes de cancer commencent à être publiées. Elles montrent que, si la majorité des malades répondent au vaccin, leur taux d'anticorps reste plus faible que dans la population générale, notamment en cas de cancers hématologiques. Quelle incidence sur leur protection face à la maladie ? Faudra-t-il prévoir une 3ème dose pour tous les malades ? On fait le point avec le Dr Jérôme Barrière, oncologue à la clinique Saint Jean de Cagnes-sur-Mer.
Soigner par la lumière. C’est ce que propose la photobiomodulation. Dit comme ça, on pourrait croire à du charlatanisme. Il s’agit pourtant d’une réalité. Le Dr Lemaire, spécialiste de la douleur au Centre Hospitalier de Valenciennes, y a recours depuis plusieurs années dans des applications aussi diverses que la cicatrisation, l’inflammation ou la douleur. Ce précurseur dans le domaine nous fait part de son expérience de cette technique pour le moins révolutionnaire.
Les annonces faites lors du dernier congrès international de cancérologie de l'ASCO confirment la place des immunothérapies et des thérapies ciblées dans le traitement du cancer du poumon. On fait le point avec le Dr Jérôme Fayette, oncologue spécialiste du poumon au Centre Léon Bérard (Lyon).
Le carbone suie, une particule fine émise par les véhicules, augmente le risque de développer un cancer du poumon de 30%. C'est ce qu'une étude vient de démontrer. Entretien avec Bénédicte Jacquemin et Emeline Lequy, chercheuses à l'INSERM, responsables de cette étude.
Situations kafkaïennes où des médicaments reçoivent une autorisation de mise sur le marché mais sans remboursement, où des autorisations temporaires d’utilisation pour des molécules innovantes sont données puis retirées, où la stratégie décennale de lutte contre le cancer promeut la médecine personnalisée mais sans aucun moyen de l’exercer. Le Dr Paul Cottu, Chef adjoint du département d'oncologie médicale à l'Institut Curie, tire la sonnette d’alarme sur un maelstrom politico-administratif qui fait perdre des chances à des milliers de malades de cancer.
Soignée en 2016 pour un cancer du sein, la plasticienne française est devenue, le temps de ses traitements, sujet de son propre travail. Une démarche artistique qu’elle a filmée. Cela donne l’étonnant Serendipity. Une œuvre qui parle à toutes…
C’est prouvé, les soins de support jouent un rôle majeur dans l’amélioration de la qualité de vie des patients. Mais sont-ils suffisamment reconnus et accessibles ? A l’occasion de la journée mondiale de lutte contre cancer, on fait le point sur ce qui existe et ce qu’on pourrait encore améliorer avec Florian Scotté, oncologue et chef du département des parcours patients à Gustave Roussy.
Depuis le retrait cet été de la seule immunothérapie accessible en France (atezolizumab), beaucoup de malades touchées par un cancer du sein triple négatif métastatique se retrouvaient en impasse de traitement. Face à cette situation inacceptable, RoseUp s'est mobilisée aux côtés du collectif #MobilisationTriplettes. Ces actions ont porté leur fruit : un nouveau traitement innovant, le Trodelvy, est à présent accessible. Le Pr Saghatchian, oncologue à l'hôpital américain de Paris, nous en dit plus sur ce nouveau traitement.
Lorsque l’on traverse l’épreuve du cancer, tout concourt à limiter l’activité physique, qui peut pourtant être une alliée de poids dans le processus de reconstruction. Bonne nouvelle : votre kiné peut vous aider à vous mettre en mouvement, annonce Jocelyne Rolland. Elle-même kinésithérapeute spécialisée dans la prise en charge des femmes qui ont été opérées en raison d’un cancer du sein, elle détaille comment cette prise en charge peut être utile, et à quelles conditions.