Interview

Face au Covid-19, les hôpitaux réorganisent les traitements de cancer pour minimiser le risque d’infection. Ainsi, certaines immunothérapies sont ajournées. Y-a-t-il une perte de chances pour les patients? Réponse du Pr Besse, chef du département de médecine oncologique à Gustave Roussy.
Alors que l'épidémie de coronavirus s'étend, les malades de cancer s'interrogent : sont-ils particulièrement "à risque" ? Faut-il continuer les traitements, chimiothérapie ou immunothérapie qui font chuter les globules blancs, diminuant les défenses immunitaires ? Quid de l'hormonothérapie ? Des corticoïdes ? Réponses du Dr Paul Cottu, chef adjoint du département d’oncologie médicale de l’Institut Curie.
Comment les hôpitaux de cancérologie se préparent-ils à l'épidémie de Covid-19 ? Entretien avec le Pr Mahon, hématologue et directeur de l’Institut Bergonié, centre de lutte contre le cancer de Nouvelle Aquitaine.  
L'immunothérapie devient incontournable dans le traitement des cancers du sein triple négatifs en condition métastatique. L'étude française SAFIR02-BREAST présentée lors du dernier congrès de San Antonio le confirme. Thomas Bachelot, oncologue au Centre Léon Bérard, Lyon et co-coordonnateur de l’étude, revient pour nous sur ces résultats.
L'ayurvéda est une médecine traditionnelle indienne millénaire qui propose de ré-équilibrer le corps et l'esprit. Kiran Vyas, fondateur des centres ayurvédiques Tapovan, nous explique en quoi consiste cette approche et comment elle peut aider à soulager les malades.
En plein traitement de son cancer du sein la chanteuse de 33 ans enregistrait un album en anglais qui sort en novembre. Son titre ? The awakening.
Le E171 (ou dioxyde de titane), cet additif suspecté d’être cancérigène, a été récemment interdit dans l’alimentation. Quid des médicaments ? « Cela prendra plus de temps » déclarait le Ministère de l’économie et des finances. Pour quelles raisons ? Nous avons posé la question au Dr Thomas Borel, directeur Scientifique du Leem, syndicat des entreprises pharmaceutiques.
Parmi les signataires de la charte « Villes et territoires sans perturbateurs endocrinien », la ville de Strasbourg fait figure de proue. Nous avons interrogé sur les engagements de la ville le docteur Alexandre Feltz, adjoint à la mairie de Strasbourg en charge de la santé publique et environnementale et délégué à la lutte contre les perturbateurs endocriniens.
Alors que l'INCa vient de publier son dernier rapport sur l'incidence et la mortalité des cancers, André Cicolella, chimiste toxicologue et président du Réseau Environnement Santé, plaide pour que les facteurs environnementaux soient davantage pris en compte par les autorités de santé.
De plus en plus de malades touchés par un cancer recourent à des plantes ou des compléments alimentaires, souvent sans en informer leur médecin. Ces substances ne sont pourtant pas toujours inoffensives. Le Dr Véronique Pélagatti, pharmacienne à l'Institut universitaire du cancer de Toulouse Oncopole, œuvre à informer les patients sur les risques qu’ils prennent sans le savoir...