Chirurgienne sénologue, elle est maintenant coordinatrice du centre du sein du groupe hospitalier Paris-Saint-Joseph qui accueille les femmes malades de cancer.
Cheffe du service de pathologie mammaire à l’institut Gustave-Roussy, cette cancérologue anticonventionnelle revendique sa sensibilité. Et le droit de soigner chacune de ses patientes comme sa sœur ou sa mère.
Austères les oncologues ? Pas tous !!! Prenez Joëlle Otz, par exemple…
Chef de l’unité de dermatologie de Gustave-Roussy depuis 2005, ce professeur engagé, mondialement reconnu, est en guerre contre le mélanome.
Hélène Mauri, infirmière et photographe, mène un projet photographique auprès des patients hospitalisés à l'Institut Curie, intitulé "S'il n'y avait qu'une image".
Son titre : Chirurgien spécialiste du sein, cancérologue et plasticien, fondateur de l’Institut du sein à Paris. Son obsession : Guérir en respectant le corps de ses patientes.
A 40 ans, Marie, gynéco, se découvre un cancer du sein. Sa résilience ? « Espoir et victoire. Le comble pour un gynécologue ». Le magnifique récit d’une soignante-soignée qui inspire même les étudiants en médecine.
Spécialisée dans la prise en charge des plaies tumorales du sein à l’institut curie, elle est aussi la première infirmière française titulaire d’une thèse de sciences. Rose l'a passée au scan.
Son titre : professeur en gynécologie-obstétrique. Sa mission : préserver la fertilité des femmes. Son QG : Hôpital Jean-Verdier à Bondy (93).