Témoignages

Avec le cancer, la vie ne nous a pas fait de cadeaux. Les femmes en traitement ont d’autant plus besoin de douceur. D’une petite attention au paquet XXL, ces femmes, qui ont lutté contre la maladie, nous révèlent leur plus belle surprise de Noël.
L’hormonothérapie a prouvé son efficacité pour réduire les risques de récidives de cancers du sein hormonodépendants. Si elle est bien tolérée par certaines femmes, elle est responsable d’effets secondaires handicapants pour d’autres. Témoignage.
L’hormonothérapie a prouvé son efficacité pour réduire les risques de récidives de cancers du sein hormonodépendants. Si elle est bien tolérée par certaines femmes, elle est responsable d’effets secondaires handicapants pour d’autres. Témoignage.
L’hormonothérapie a prouvé son efficacité pour réduire les risques de récidive de cancers du sein hormono-dépendants. Si elle est bien tolérée par certaines femmes, elle est responsable d’effets secondaires handicapants pour d’autres. Témoignages.
L’hormonothérapie a prouvé son efficacité pour réduire les risques de récidives de cancers du sein hormonodépendants. Si elle est bien tolérée par certaines femmes, elle est responsable d’effets secondaires handicapants pour d’autres. Témoignage.
L’hormonothérapie a prouvé son efficacité pour réduire les risques de récidives de cancers du sein hormonodépendants. Si elle est bien tolérée par certaines femmes, elle est responsable d’effets secondaires handicapants pour d’autres. Témoignage.
L’hormonothérapie a prouvé son efficacité pour réduire les risques de récidives de cancers du sein hormonodépendants. Si elle est bien tolérée par certaines femmes, elle est responsable d’effets secondaires handicapants pour d’autres. Témoignage.
Difficile pour des adolescents en pleine construction identitaire de se confronter à la maladie de leur mère. Phobie scolaire, mutisme, agressivité… Les manifestations peuvent être variées. Anecdotes de mamans et conseils de psys…
Sabrina Le Bars, vice-présidente de Corasso, l'association de patients atteints de cancers ORL rares, avait déjà témoigné en 2015 de sa maladie dans Rose magazine n°9. Ce 22 novembre 2018, elle revient sur la raison d'être de la campagne de communication « Quoi ma gueule ? » qui interpelle en douceur le grand public sur le quotidien des "gueules cassées". Et elle nous donne de ses nouvelles...
En 2012, le cancer du sein de Catherine Barre-Gascoin a récidivé pour la seconde fois, avec des métastases. Depuis, la jeune femme enchaîne les traitements, qui sont sans cesse à réadapter.