Accueil Le cancer en France et ailleurs

Le cancer en France et ailleurs

L’association ultra-marine Projet Amazones vient d’ouvrir un bureau à Paris ! Une nouvelle antenne en métropole pour aider les femmes atteintes de cancer.
Dernière de la classe en Europe en matière de délais d'accès aux médicaments innovants, la France tente de se (re)lancer dans la course.
L’insecticide, classé « cancérogène probable » en 1979 mais interdit aux États-Unis dès 1977, a traité les bananeraies antillaises jusqu’en 1993. Et contaminé les sols, l’eau, le sang et les esprits.
À la demande du ministère des Outre-mer, Rose est dorénavant distribué dans les services d’oncologie des DOM-TOM.
Sommes-nous soignés dans les DOM-TOM comme nous le sommes dans l'Hexagone ? Enquête.
Témoignage de Tehei sur la difficulté d'être séparée de son enfant pendant son opération à Curie
Témoignage de Julie sur le diagnostic de son lymphome de Hodgkin et mobilisée pour améliorer les services oncologiques en Guadeloupe
À la Réunion, les médecins voient arriver des patientes en provenance de Mayotte et des Comores avec 
des cancers à un stade souvent 
très avancé.
Témoignage de Patricia, soignée au centre Léon-Bérard à Lyon pour mastectomie et radiothérapie, qui a rencontré soutien et solidarité entre patientes
Rester ou aller se soigner en métropole ? Dans leur immense majorité, les patientes d’outre-mer choisissent de faire confiance aux hôpitaux locaux. En Martinique, en Guadeloupe et à la Réunion, ils proposent les mêmes protocoles de soins que dans l’Hexagone.