Le cancer en France et ailleurs

Utiliser feuilles ou fleurs de cannabis pour ses vertus somatiques et/ou psychiques ne date pas d’hier.
Dix ans après avoir ouvert la porte au cannabis thérapeutique, l’État hébreu multiplie les indications pour lesquelles il est autorisé et travaille activement à sa reconnaissance comme « médicament ».
Rendre le cannabis thérapeutique inaccessible est pernicieux.
Jeudi 24 mai, Agnès Buzyn, la ministre de la Santé, a déclaré sur France Inter : « Il n'y a aucune raison d'exclure, sous prétexte que c'est du cannabis, une molécule qui peut être intéressante pour le traitement de certaines douleurs très invalidantes .»
En dehors de quelques opérations longues et douloureuses, presque toutes les interventions pourraient être réalisées en ambulatoire.
Rencontre avec le Dr Dominique Gros, Praticien hospitalier honoraire des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, auteur de la préface des « Les neuf clés de la rémission ». Il nous rappelle que « la guérison ne se limite pas au corps biologique...
L’institut Paoli Calmettes (IPC) n’a pas attendu le lancement du portail par le Ministère de la santé pour encourager ses patients à déclarer les effets indésirables des nouveaux traitements en cancérologie.
« Liste en sus »… Une terminologie un peu compliquée pour un dispositif de financement dérogatoire qui ne l’est pas moins ! Explications.
Méditation au CHU de Marseille, auriculothérapie à l’institut Gustave-Roussy, karaté à l’hôpital Avicenne… Certains établissements « osent » les pratiques complémentaires. Mais pas tous...
La polémique sur les prix des médicaments anticancéreux ne cesse d’enfler. Entre réalité et fantasmes, big pharmas et start-up, Rose Magazine enquête.