RoseUp est plus que jamais à vos côtés grâce à des ateliers et des conférences en ligne. Retrouvez le programme de cette semaine.
Le système des certificats d'isolement qui permettent aux personnes à risque - et à leurs proches - de télé-travailler ou de bénéficier du chômage partiel est reconduit jusqu'à fin août. Au grand soulagement des malades de cancer.
Diagnostiquée d’un cancer au début de l’épidémie de Covid-19, Clara n’a pu bénéficier d’une préservation d’ovocytes, interrompue durant le confinement. Pourtant la jeune femme vit dans la région de Marseille, peu touchée par l’épidémie. Entre colère et résignation, Clara nous raconte.
Rosa souffre depuis 2012 d'un cancer du sein triple négatif et enchaine les chimiothérapies. Elle nous raconte sa vie, ses peurs et ses traitements en période de confinement. Ses colères aussi...
Les malades de cancer sont considérés "à risque", sur la foi de données chinoises publiées en début de pandémie. Pourtant, des études menées par l'Institut Gustave Roussy et le centre Léon Bérard de Lyon montrent, dans ces hôpitaux de cancérologie, des taux de létalité deux fois inférieurs aux chiffres chinois. Sans toutefois s'accorder sur leur interprétation.
Alors que l'épidémie de covid-19 marque le pas dans de nombreuses régions, la majorité des chirurgies de reconstructions mammaires restent ajournées. Pourtant, la reconstruction fait partie intégrante du traitement du cancer. Les patientes s'inquiètent de voir leur chemin vers une guérison physique et psychique stoppé net.
Les dépistages organisés des cancers du sein, du col de l'utérus et colorectal redémarrent enfin après une suspension pendant le confinement. Cette reprise, indispensable pour éviter toute perte de chance, sera toutefois progressive.
Depuis le 11 mai, les tests de dépistage du Covid se généralisent. Quelles différences entre tests virologiques et sérologiques ? Qui peut en bénéficier ? Sont-ils pris en charge ? On fait le point.
Sortie de Rose Magazine en version numérique, webinaires et ateliers en ligne, information quotidienne de qualité, défense de vos droits (reprogrammation des chirurgies, des radiologies, préservations ovariennes). Dans la tourmente de l'épidémie de covid-19, notre association RoseUp a dû se réinventer pour rester à vos côtés. Aujourd'hui, nous avons besoin de vous!
L'épidémie de Covid-19 a relégué les autres malades au second rang. Chirurgies repoussées, chimiothérapies bouleversées, actes de radiologie annulés, préservation de la fertilité à l'arrêt... Les malades de cancer paieront un lourd tribu si la reprise des traitements ne se fait pas immédiatement.