L'Institut Bergonié de Bordeaux alerte sur la nécessité de reprendre au plus vite le dépistage des cancers du sein. Attendre d'avantage exposerait les femmes à des retards de diagnostic avec des pertes de chance pour certaines.
Avant tout traitement anticancéreux, les femmes de moins de 40 ans peuvent bénéficier d'une préservation de leur fertilité. Aujourd'hui, cette obligation est remise en cause dans certaines régions à cause de l'épidémie de coronavirus. Des médecins se sont insurgés contre cette décision qui constitue une perte de chance pour les malades.
Le suivi radiologique de votre cancer a été reporté et vous n'avez pas de date de nouveau rendez-vous? Les solutions seront différentes selon les régions et les structures dans lesquelles vous êtes soignés. Un point (très évolutif) de la situation.
Comme pour la chirurgie, les actes d'imagerie "non-urgents" sont reportés pendant l'épidémie de Covid. Une angoisse supplémentaire pour les malades de cancer qui attendent ces résultats pour savoir si les traitements fonctionnent. Quels examens sont maintenus ? Dans quelles conditions de sécurité ? On fait le point avec les chefs de département d'imagerie des centres Gustave Roussy et Lacassagne qui font figure de "bons élèves".
Continuum+, en partenariat avec l’association “Patients en réseau” propose gracieusement AKO@PRO depuis le début de l'épidémie de Covid. Ce dispositif, facile à prendre en main, permet un suivi des malades de cancer traités à domicile.
Difficile de lutter contre la sédentarité et l'isolement en cette période de confinement. Il est pourtant essentiel de bouger et garder le moral quand on est atteint d'un cancer. Heureusement, le virtuel offre quelques solutions...
A cause du Covid-19, les hôpitaux proposent des télé-consultations de suivi aux patients de cancer qui ne nécessitent pas d'examen clinique. A l'Institut Bergonié de Bordeaux, le Dr Quenel-Tueux est, depuis des années, adepte de ce mode de consultation. Que ses patientes plébiscitent.
Face à l'épidémie de coronavirus, les consultations à distance de médecins généralistes s'organisent. Le point sur les plateformes validées par la CPAM.
La prise d'anti-inflammatoires est déconseillée pendant la pandémie de coronavirus. Comment gérer ses douleurs pendant cette période ? Le Dr Antoine Lemaire, chef de pôle Cancérologie et Spécialités Médicales au Centre d’Évaluation et de Traitement de la Douleur à Valenciennes répond à nos questions.
Séverine suit une thérapie ciblée pour un cancer du sein métastatique. A cause l'épidémie de coronavirus et de son système immunitaire affaibli, elle voit son programme thérapeutique bouleversé. Entre angoisse et confinement, elle nous raconte.