Le Pr Saghatchian, oncologue à Gustave Roussy et à l'hôpital américain, répond à vos questions sur le coronavirus. Aujourd'hui, Françoise se demande combien de temps va mettre son système immunitaire pour se remettre de sa chirurgie.
L'Institut Bergonié de Bordeaux alerte sur la nécessité de reprendre au plus vite le dépistage des cancers du sein. Attendre d'avantage exposerait les femmes à des retards de diagnostic avec des pertes de chance pour certaines.
Une étude anglaise de l'Institut de recherche sur le cancer modélise les pertes de chance de survie dues aux annulations de chirurgie. Et prévient: six mois de retard font diminuer jusqu'à 30% les chances de survie à long terme pour certains malades. Des chiffres applicables à la France.
A quelques heures des annonces du Premier Ministre concernant le plan de déconfinement, RoseUp Association a mené une enquête auprès de 1065 patients de cancer. L'immense majorité dit son inquiétude à l'heure du retour au travail et des risques de contagion au covid-19.
La majorité des malades de cancer en ALD (2,2M de personnes) ne sont pas considérés "personnes vulnérables" et pourraient reprendre le travail après le 11 mai. Une situation qui, selon notre sondage, inquiète 83% des femmes concernées. Et une seconde vague de contamination fragiliserait les patients qui subissent déjà des reports de traitements. Quand déconfinement "sous responsabilité individuelle" rime avec perte de chances.
Le Pr Saghatchian, oncologue à Gustave Roussy et à l'hôpital américain, répond à vos questions sur le coronavirus. Aujourd'hui, Laure se demande si les essais cliniques seront maintenus pendant le confinement.
Avant tout traitement anticancéreux, les femmes de moins de 40 ans peuvent bénéficier d'une préservation de leur fertilité. Aujourd'hui, cette obligation est remise en cause dans certaines régions à cause de l'épidémie de coronavirus. Des médecins se sont insurgés contre cette décision qui constitue une perte de chance pour les malades.
Le suivi radiologique de votre cancer a été reporté et vous n'avez pas de date de nouveau rendez-vous? Les solutions seront différentes selon les régions et les structures dans lesquelles vous êtes soignés. Un point (très évolutif) de la situation.
En cette période de pandémie, de nombreux malades de cancer hésitent à se rendre à l'hôpital pour ne pas "déranger". Pour le Dr. Sarah Dauchy, psychiatre à Gustave Roussy, il est important de répéter que leur cause individuelle est aussi importante que la cause collective.
Les oncologues s'inquiètent du faible nombre de personnes qui se rendent à l'hôpital pour diagnostiquer un cancer. Ces retards de prise en charge laissent craindre un effet rebond à la sortie du confinement. Le Pr Jean-Yves Blay, président d'Unicancer, nous explique.