Face à l'ampleur de l'épidémie de COVID-19, le Centre Léon Bérard se mobilise en lançant 3 essais cliniques ciblant une population à risque : les malades de cancer. Le Pr Jean-Yves Blay, oncologue et directeur général du CLB, fait le point avec nous.
Face à l'épidémie de coronavirus, les consultations à distance de médecins généralistes s'organisent. Le point sur les plateformes validées par la CPAM.
Face à l'épidémie de COVID-19, nombreux sont ceux qui découvrent, sidérés, cette part non négociable de notre humanité: la fragilité. Nous, malades de cancer, n'avons pas attendu l'irruption du virus pour le savoir. La peur, le confinement, le sentiment d'urgence, nous les connaissons bien. Ils sont nos compagnons de route.
La prise d'anti-inflammatoires est déconseillée pendant la pandémie de coronavirus. Comment gérer ses douleurs pendant cette période ? Le Dr Antoine Lemaire, chef de pôle Cancérologie et Spécialités Médicales au Centre d’Évaluation et de Traitement de la Douleur à Valenciennes répond à nos questions.
Perte brutale d'odorat, de goût ? Ces symptômes sont très probablement le signe d'une infection par le coronavirus.
Séverine suit une thérapie ciblée pour un cancer du sein métastatique. A cause l'épidémie de coronavirus et de son système immunitaire affaibli, elle voit son programme thérapeutique bouleversé. Entre angoisse et confinement, elle nous raconte.
Les malades de cancer, diagnostiquées depuis le début de la crise du COVID-19, ne pouvaient plus acheter de perruques. Alertées par les oncologues, des marques ont construit une offre de vente à distance de prothèses capillaires remboursées par la CPAM.
En cette période d'épidémie de coronavirus, les masques "aux normes" manquent pour les soignants. Heureusement, la solidarité s'organise : même en tissu, le masque "fait maison" peut dépanner.
Face au Covid-19, les hôpitaux réorganisent les traitements de cancer pour minimiser le risque d’infection. Ainsi, certaines immunothérapies sont ajournées. Y-a-t-il une perte de chances pour les patients? Réponse du Pr Besse, chef du département de médecine oncologique à Gustave Roussy.
Afin de minimiser les risques d'infection des malades de cancer par le Covid-19, le Haut Conseil de la Santé Publique a émis des recommandations pour la prise en charge de ces patients "à risque". Décryptage.