Face à l'épidémie de COVID-19, les hôpitaux déprogramment les chirurgies "non urgentes". Tandis que les malades de cancer s'inquiètent de savoir quelles opérations sont maintenues, les équipes médicales naviguent "à vue". Et ré-évaluent la balance bénéfice/risque, heure par heure.
Les malades de cancer avec une baisse d'immunité présentent un risque accru d'infection par le coronavirus. La prudence s'impose. Quelques conseils pour se protéger.
Comment les hôpitaux de cancérologie se préparent-ils à l'épidémie de Covid-19 ? Entretien avec le Pr Mahon, hématologue et directeur de l’Institut Bergonié, centre de lutte contre le cancer de Nouvelle Aquitaine.  
Alors que les patients sont de plus en plus nombreux à s'inquiéter du coronavirus, le centre anti-cancer Gustave Roussy publie aujourd'hui un document d'information. Une initiative bienvenue.