Souffrant d’un lymphoedème à la jambe consécutif à un cancer du col de l’utérus, Alexandra, 40 ans, ne s’est pas résignée à vivre dans un fauteuil roulant : elle a testé et approuvé l’auto-greffe ganglionnaire.
Le choix d’Angelina Jolie, Carole Wassermann l’a fait en 2000. Seule. Une telle initiative était rare alors en France. Cette décision, intime et personnelle, a changé la vie de cette femme médecin. Récit.
Laurence, 42 ans, témoignage sur la mastectomie après un cancer du sein.