En France, le cancer frappe chaque année 2 550 enfants. Coupés de leur cellule familiale, soumis à des traitements douloureux, ces petits bouts de choux ne souffrent pas que physiquement. C’est pour améliorer leur état émotionnel mais aussi celui de leurs parents que la fondation La Roche-Posay a développé une série de massages simples.
Une étude vient de montrer que l'acupression, une pratique de la médecine traditionnelle chinoise, soulage les douleurs, l'anxiété et les troubles dépressifs dont certaines femmes souffrent après un cancer du sein.

Cap sur la vie

Avant son cancer du sein métastatique, jamais Louise n’aurait imaginé passer des mois entiers en mer. Elle qui ne savait pas nager…
L’hormonothérapie a prouvé son efficacité pour réduire les risques de récidives de cancers du sein hormonodépendants. Si elle est bien tolérée par certaines femmes, elle est responsable d’effets secondaires handicapants pour d’autres. Témoignage.
L’hormonothérapie a prouvé son efficacité pour réduire les risques de récidives de cancers du sein hormonodépendants. Si elle est bien tolérée par certaines femmes, elle est responsable d’effets secondaires handicapants pour d’autres. Témoignage.
L’hormonothérapie a prouvé son efficacité pour réduire les risques de récidives de cancers du sein hormonodépendants. Si elle est bien tolérée par certaines femmes, elle est responsable d’effets secondaires handicapants pour d’autres. Témoignage.
Depuis quelques années, l'hypnose a fait son entrée parmi les soins de support en oncologie. Le médecin anesthésiste de l'Institut Curie, Aurore Marcou, nous dit tout sur les avantages de cette technique.
En 2012, le cancer du sein de Catherine Barre-Gascoin a récidivé pour la seconde fois, avec des métastases. Depuis, la jeune femme enchaîne les traitements, qui sont sans cesse à réadapter.
On pourrait croire qu’à l’hôpital la religion n’est pas la bienvenue : il n’en est rien. Malgré les progrès de la médecine et les avancées technologiques, Dieu a toujours sa place auprès des patients.
Troisième cause de mortalité chez les adolescents et jeunes adultes (AJA) après les accidents et les suicides, le cancer continue pourtant d'être considéré comme une rareté, ce qui place les jeunes malades en position de "bête curieuse". A la douleur de la maladie et des traitements, s'ajoutent alors l'incompréhension, l'isolement, la précarité... Enquêtes, témoignages et interviews.