Troisième cause de mortalité chez les adolescents et jeunes adultes (AJA) après les accidents et les suicides, le cancer continue pourtant d'être considéré comme une rareté, ce qui place les jeunes malades en position de "bête curieuse". A la douleur de la maladie et des traitements, s'ajoutent alors l'incompréhension, l'isolement, la précarité... Enquêtes, témoignages et interviews.
Impression de perdre la tête? De ne plus pouvoir vous concentrer? Cet effet secondaire des chimiothérapies et hormonothérapies s’appelle « chemofog » ou brouillard cognitif. A l’Institut Bergonié de Bordeaux, un atelier "Onco’gite" aide les patients à reprendre le pouvoir sur leurs neurones.
Elles sont des milliers à poster chaque jour . Des images qui racontent de près ou de loin leur maladie. Pourquoi instagram est-il devenu « the place to be » pour ces femmes malades ? Qu’en retirent-elles ? Quelles en sont les limites ? Explications.

Les créatives

Les unes peignent, les autres cousent, dessinent, assemblent… pendant la maladie, toutes se sont découvert des talents artistiques qui les ont portées, transportées dans un univers joyeux et coloré. Un bel ailleurs…
Courantes Outre-Atlantique, les thérapies en ligne gagnent du terrain en France. Mais donnent-elles les mêmes résultats qu’un véritable échange en face à face ?
Depuis 2016, le centre Léon-Bérard (Lyon) dispose de personnes ressources, formées à l’interculturalité. Christelle Galvez, directrice des soins infirmiers, est à l’origine de ce programme…
Malgré sa chimio orale, Lena, 26 ans, n’a pas hésité à s’inscrire à un concours de beauté : elle est ronde, et alors ?
Jennifer a 59 ans. À 40 ans, elle a eu un premier cancer du sein et, depuis près de dix ans, elle vit avec un second cancer, métastasé. Son élixir de longévité : des voyages lointains et une association, créée en 2012…
Découvrez le bêtisier des malades : la chimio.
Trop souvent, les malades de cancer du poumon sont considérés comme responsables de leur maladie. un préjugé qui les blesse, au point parfois de les empêcher de bien se soigner.