Nul besoin d’être une championne d’apnée pour régler son souffle. Coachée par Amélie Gauthier, sophrologue et naturopathe sur l’île d’Oléron, inspirez par le nez !
En focalisant l'attention des malades sur la musique plutôt que sur leurs souffrances, la musicothérapie parvient à soulager de nombreux effets indésirables des traitements anti-cancer. Découverte de ce soin de support qui gagnerait à être (re)connu.
Edwige, malade de cancer du sein en proie à une seconde récidive, découvre par hasard l'art-thérapie. Qui change sa vie. Elle se met à peindre avec frénésie " pour elle". Ses oeuvres séduisent une galeriste. Elle expose cet automne ses oeuvres à Paris.
Le Gong bath, littéralement “bain de gongs”, est une technique de méditation basée sur les vibrations sonores venue tout droit d’Asie. J’ai testé pour vous cette petite bulle de bien-être hors du temps… et de l’espace !
En France, le cancer frappe chaque année 2 550 enfants. Coupés de leur cellule familiale, soumis à des traitements douloureux, ces petits bouts de choux ne souffrent pas que physiquement. C’est pour améliorer leur état émotionnel mais aussi celui de leurs parents que la fondation La Roche-Posay a développé une série de massages simples.
Une étude vient de montrer que l'acupression, une pratique de la médecine traditionnelle chinoise, soulage les douleurs, l'anxiété et les troubles dépressifs dont certaines femmes souffrent après un cancer du sein.
L’hormonothérapie a prouvé son efficacité pour réduire les risques de récidives de cancers du sein hormonodépendants. Si elle est bien tolérée par certaines femmes, elle est responsable d’effets secondaires handicapants pour d’autres. Témoignage.
L’hormonothérapie a prouvé son efficacité pour réduire les risques de récidives de cancers du sein hormonodépendants. Si elle est bien tolérée par certaines femmes, elle est responsable d’effets secondaires handicapants pour d’autres. Témoignage.
L’hormonothérapie a prouvé son efficacité pour réduire les risques de récidives de cancers du sein hormonodépendants. Si elle est bien tolérée par certaines femmes, elle est responsable d’effets secondaires handicapants pour d’autres. Témoignage.
Depuis quelques années, l'hypnose a fait son entrée parmi les soins de support en oncologie. Le médecin anesthésiste de l'Institut Curie, Aurore Marcou, nous dit tout sur les avantages de cette technique.