Pourquoi vit-on leur perte comme une blessure à vif ? Comment gérer la repousse ?