L’oncomassage, intégré au parcours de soins outre-Atlantique, commence à s’implanter en France. Plébiscité par les patients, il provoque encore méfiance - voire défiance - chez certains soignants.
Méditation au CHU de Marseille, auriculothérapie à l’institut Gustave- Roussy, karaté à l’hôpital Avicenne… Certains établissements osent les pratiques complémentaires. Mais pas tous...
La gym suédoise, vous vous dites que c’est trop difficile pour vous ? Ou que cela n’est plus de votre âge ? Attendez de lire les cinq bonnes raisons de vous y mettre...
VIDÉO. L'activité physique et sportive améliore la qualité de vie des malades du cancer pendant et après le traitement. Les explications avec le cancérologue Thierry Bouillet.
VIDÉO. La fatigue est un symptôme très fréquemment ressenti par les patients traités pour un cancer. L'oncologue Didier Mayeur nous en explique les causes et comment mieux la combattre.
Vous n’êtes pas obligée de vous lancer tout de suite à l’assaut des Dolomites… Pour commencer, amusez-vous à faire le tour des rochers. Ou essayez la grimpe en salle. L’escalade, vous verrez, c’est sportif et ludique  !
Peut-on prendre des compléments alimentaires pendant un traitement anticancéreux ? Le Dr Bruno Raynard, chef de l’unité transversale de diététique et de nutrition de l’Institut Gustave-Roussy, se montre prudent.
C’est prouvé, l’activité physique augmente les chances de guérison et diminue le risque de récidive. Mais courir un semi-marathon sous chimio n’est pas obligatoire… On peut aussi se remuer sans se presser.

Tout sur l’aplasie

Au fil de la maladie surgit parfois un mot inconnu, compliqué ou obscur. Rose vous le décode l'aplasie.
Pratiquer une activité sportive. Bouger, s’aérer. Rien de tel pour renouer avec son corps.