Le contenu du "panier de soins post-cancer" promis par Mme Buzyn sera voté au Sénat dans les jours à venir. Notre association RoseUp a rédigé et proposé des amendements afin que les malades de cancers métastatiques puissent également bénéficier du dispositif.
Pour obtenir l'Aide Médicale d'État, les étrangers doivent attester de leur présence irrégulière sur le territoire depuis au moins 3 mois. Mission quasi-impossible pour nombre d'entre eux qui essaient précisément de laisser le moins de traces administratives de leur présence...
L'hôpital Delafontaine en Seine-Saint-Denis est l'établissement qui compte le plus de patients sous le régime de l'Aide Médicale d'État en France. Alors que s'ouvre le débat sur la politique migratoire, nous avons gravi les étages de cette Tour de Babel moderne où la maladie côtoie la pauvreté.
La ministre de la santé a annoncé la création d'un forfait destiné limiter le reste-à-charge des malades de cancer, mesure réclamée de longue date par les associations.
A quelques jours des débats autour de la réforme de l'Aide Médicale d'État (AME), des voix s'élèvent pour dénoncer des femmes sans papiers venues en France pour se refaire les seins au frais du contribuable. Info ou intox ?
Faby est artiste. Très engagée aux côtés des associations de malades de cancer, elle a chanté bénévolement durant des années. Mais alors qu'elle affronte une troisième récidive et survit de plus en plus difficilement, elle se tourne vers une de ces associations pour demander, à son tour, de l'aide. En vain. Très blessée, Faby raconte cette "dernière humiliation". Nous lui laissons la parole.
Clémentine a subi en mars dernier une mastectomie. Bloquée à l’hôpital, intransportable, elle ne peut se déplacer et récupérer des documents administratifs en préfecture. Et perd tous ses droits. Histoire d’une femme tombée dans la machine à broyer administrative.
Depuis septembre 2018, l’entreprise américaine a noué des partenariats avec plusieurs associations de malades pour offrir un toit aux patients atteints de cancer vivant loin de leur centre de traitement.
Stéphanie et Christophe sont tous deux salariés. Et tous deux sont diagnostiqués d’un cancer à quelques semaines d’intervalle. Commence alors un chemin de croix où la précarité le dispute à la peur de la maladie.
Devant la difficulté de financements de soins de supports, les patients se tournent de plus en plus vers les collectes en ligne. Une plateforme s’est même spécialisée pour accompagner les malades et leurs proches.