Troisième cause de mortalité chez les adolescents et jeunes adultes (AJA) après les accidents et les suicides, le cancer continue pourtant d'être considéré comme une rareté, ce qui place les jeunes malades en position de "bête curieuse". A la douleur de la maladie et des traitements, s'ajoutent alors l'incompréhension, l'isolement, la précarité... Enquêtes, témoignages et interviews.
La maladie les a surpris à l’aube de leur vie d’adulte. Précarité, peur de l’avenir… Chaque année, en France, ils sont près de 2 000 à se retrouver un temps cloués au sol.
La maladie, le traitement et la fatigue rendent tous les actes de la vie quotidienne difficiles. Différentes interventions extérieures sont possibles pour vous faciliter le quotidien.
C’est ce qu’on appelle la « double peine ». Pour les malades socialement plus fragiles que les autres – travailleurs précaires, employés de PME, indépendants –, le cancer peut entraîner une chute de revenus. Quand ce n’est pas la perte d’emploi...
Le retour à l’emploi ne va pas de soi pour les salariés malades. Une réinsertion sera réussie si la personne elle-même, son médecin traitant, l'oncologue, le médecin du travail ainsi que l'entreprise coordonnent leurs efforts. Les explications.