Parler sexualité avec son oncologue ? Difficile, selon un récent rapport de l’INCa. Pourtant, l’abstinence n’est pas une fatalité.
Lorsque le corps s’épuise, la complicité, la sensualité prennent le relais du désir.
Conseils du Dr Arnal, auteur de Cancer du sein, prévention et accompagnement par les médecines complémentaires, Editions Eyrolles