Accueil Facteurs de risque

Facteurs de risque

Le tissu adipeux peut se comporter comme une véritable éponge, et devenir un réservoir à polluants. Des substances potentiellement toxiques qu’il pourrait libérer en petites quantités tout au long de la vie.
Santé publique France publie un état des lieux de l'incidence et de la mortalité liées au cancer du col de l'utérus. L'agence s'alarme d'un ralentissement de leur diminution qu'elle espère pouvoir relancer grâce au dépistage organisé mis en place en début d'année et à l'amélioration de la couverture vaccinale.
Une étude de l'Observatoire régional de santé met en lumière une surmortalité dans la région de Saint-Nazaire, notamment en matière de cancers. Alors que les raisons du grand nombre de cancers pédiatriques déclarés autour de Nantes n'a toujours pas été élucidé.
Alors que les ministres de la Santé et de l’Écologie signaient ce matin la 2e stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens, Santé Publique France publiait un rapport démontrant que nous sommes tous imprégnés par des molécules soupçonnées d’être des perturbateurs endocriniens.
Alors que la plupart des études scientifiques démontrent que la privation de sucre n’améliore pas les chances de guérison ou la survie, un très grand nombre de malades fuient cet aliment. Des comportements alimentaires influencés par des fausses croyances et des intox.
Le E171 (ou dioxyde de titane), cet additif suspecté d’être cancérigène, a été récemment interdit dans l’alimentation. Quid des médicaments ? « Cela prendra plus de temps » déclarait le Ministère de l’économie et des finances. Pour quelles raisons ? Nous avons posé la question au Dr Thomas Borel, directeur Scientifique du Leem, syndicat des entreprises pharmaceutiques.
Dans nos aliments, nos cosmétiques, nos produits d'entretien, ils sont partout : les perturbateurs endocriniens. Comment les débusquer, quelles mesures sont prises pour les réduire. On vous explique tout.
Parmi les signataires de la charte « Villes et territoires sans perturbateurs endocrinien », la ville de Strasbourg fait figure de proue. Nous avons interrogé sur les engagements de la ville le docteur Alexandre Feltz, adjoint à la mairie de Strasbourg en charge de la santé publique et environnementale et délégué à la lutte contre les perturbateurs endocriniens.
S'il est bien un cancer sur lequel certains préjugés ont la vie dure, c'est le cancer du poumon. Le point sur les erreurs les plus répandues.
Alors que l'INCa vient de publier son dernier rapport sur l'incidence et la mortalité des cancers, André Cicolella, chimiste toxicologue et président du Réseau Environnement Santé, plaide pour que les facteurs environnementaux soient davantage pris en compte par les autorités de santé.