Le mot en lui-même est déjà effrayant. Entendre qu'une tumeur a généré des métastases n'est jamais une bonne nouvelle. Mais de quoi s'agit-il au juste, et quelles sont les conséquences concrètes sur la maladie et les traitements ? Découvrez l'éclairage du Dr Lionel Uwer, oncologue à l'institut de cancérologie de Lorraine et spécialiste des tumeurs du sein et des tumeurs pulmonaires.
Dans la foulée du diagnostic, c'est tout un vocabulaire qu'il faut assimiler pour pouvoir échanger avec ses médecins. Le Docteur Mahasti Saghatchian, cancérologue spécialiste du cancer du sein, vous partage les clés pour mettre des mots sur les maux du cancer. Dix questions garanties 100% sans jargon !
La Française Emmanuelle Charpentier a reçu aujourd'hui le Prix Nobel de chimie en récompense de ses travaux sur CRISPR-Cas9. Cette technique permet de découper et réparer des morceaux d’ADN: un espoir de guérison pour certains cancers en modifiant génétiquement les cellules des patients.
La vaccination entraîne le système immunitaire à cibler certaines bactéries et virus. Efficace dans la prévention des maladies, son application en cancérologie donne des résultats encore peu probants. Pour le moment...
Depuis une dizaine d’années, de nouveaux traitements ont fait leur apparition : les immunothérapies. En stimulant le système immunitaire, elles aident le corps à lutter par lui-même contre le cancer. Point sur les thérapies les plus prometteuses : les anticorps anti-PD-1 et PDL-1.
Synonyme de douleurs sexuelles et urinaires insupportables, l'atrophie vaginale est encore un sujet tabou pour les femmes et comme pour les gynécologues. Mais au fait, c'est quoi au juste ? Son origine, son mécanisme mais aussi ses solutions, on fait le point.
Ils sont partout et la liste de leurs méfaits supposés fait froid dans le dos : cancers hormonodépendants, diabète, troubles de la fertilité… Qui sont-ils  ? Éléments de réponses.
L’hormonothérapie permet de réduire le risque de récidives des cancers hormono-dépendants, notamment après un cancer du sein. Comment ça marche, qui peut en bénéficier, quels sont les effets secondaires ? On fait le point.

La proton-thérapie

Dispensée dans deux centres en France, cette radiothérapie permet d’atteindre la tumeur avec une très grande précision. Elle est surtout utilisée pour traiter les cancers de l’œil, et chez les enfants.
Les « Chimeric antigen receptor T cells » sont de nouvelles venues dans la famille des immunothérapies, ces traitements qui aident notre système immunitaire à combattre les cellules cancéreuses.