Accueil La vie personnelle

La vie personnelle

Faut-il annoncer son cancer à son nouvel amoureux, au risque de le faire fuir ? Une question délicate que se posent nombre de célibataires en pleine traversée du cancer. Éléments de réponse.
Parce que leur cancer s'alimente des hormones sexuelles, la pilule est contre-indiquée pour les patientes touchées par un cancer hormonodépendant. Quelles options leur reste-t-il alors ? Une question sensible dont la réponse les engage pour toute la durée des traitements. Et bien au-delà.
Le ministère de l’Education a donné son feu vert à l’inscription au Cned réglementé – et donc gratuit - pour les enfants de parents considérés comme vulnérables. Ils pourront donc suivre leur scolarité " à la maison".
Les troubles de la sexualité ne sont pas une fatalité lorsque l'on a un cancer. Il est possible de les soulager en apprenant par exemple à détendre son périnée. Voici quelques exercices simples, à faire chez soi, sans matériel.
Selon une étude américaine publiée en novembre 2009*, 1 femme sur 5 est quittée par son conjoint durant sa maladie. Les hommes qui restent ? Ils se battent. Enquête.
Devant la difficulté de financements de soins de supports, les patients se tournent de plus en plus vers les collectes en ligne. Une plateforme s’est même spécialisée pour accompagner les malades et leurs proches.
L'acide hyaluronique n'est pas uniquement efficace pour combler les rides : il peut redonner une seconde jeunesse aux vagins atrophiés par les traitements anti-cancéreux. Le Dr Sabban-Serfati, gynécologue obstétricienne à Paris, nous dit tout sur ce traitement.
Synonyme de douleurs sexuelles et urinaires insupportables, l'atrophie vaginale est encore un sujet tabou pour les femmes et comme pour les gynécologues. Mais au fait, c'est quoi au juste ? Son origine, son mécanisme mais aussi ses solutions, on fait le point.
Anne a 46 ans et en rémission d'un cancer du sein triple négatif depuis 8 ans. Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. Ou presque. A cause des effets secondaires des traitements, impossible pour elle d'avoir des rapports sexuels sans douleur. Folle amoureuse de son mari, la quadra n'est pas prête à se résigner et court après les spécialistes. Mais leur verdict semble sans appel : il n'y a aucune solution à son malheur. Vraiment ? Elle nous raconte ses pérégrinations...
Anne a 46 ans et en rémission d'un cancer du sein triple négatif depuis 8 ans. Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. Ou presque. A cause des effets secondaires des traitements, impossible pour elle d'avoir des rapports sexuels sans douleur. Folle amoureuse de son mari, la quadra n'est pas prête à se résigner et court après les spécialistes. Mais leur verdict semble sans appel : il n'y a aucune solution à son malheur. Vraiment ? Elle nous raconte ses pérégrinations...