Accueil La vie personnelle

La vie personnelle

Boulot, maison, enfants, conjoint, elles ont toujours tout prévu, géré. Mais la maladie et les traitements de choc les ont contraintes à réévaluer leurs forces. Et à renoncer (enfin) à être des « femmes parfaites ».
On oublie trop souvent que les personnes qui accompagnent leurs proches dans la maladie ont, eux-aussi, besoin d’aide. L’application Petit Bambou leur dédie un programme de méditation pour qu'ils se rappellent de prendre soin d’eux.
Pas toujours facile d'annoncer son cancer à ses enfants. Comment trouver les bons mots pour ne pas leur faire peur ? Les livres sont souvent un bon média pour aborder ce sujet difficile. Petite sélection.
Faut-il annoncer son cancer à son nouvel amoureux, au risque de le faire fuir ? Une question délicate que se posent nombre de célibataires en pleine traversée du cancer. Éléments de réponse.
Parce que leur cancer s'alimente des hormones sexuelles, la pilule est contre-indiquée pour les patientes touchées par un cancer hormonodépendant. Quelles options leur reste-t-il alors ? Une question sensible dont la réponse les engage pour toute la durée des traitements. Et bien au-delà.
Le ministère de l’Education a donné son feu vert à l’inscription au Cned réglementé – et donc gratuit - pour les enfants de parents considérés comme vulnérables. Ils pourront donc suivre leur scolarité " à la maison".
Les troubles de la sexualité ne sont pas une fatalité lorsque l'on a un cancer. Il est possible de les soulager en apprenant par exemple à détendre son périnée. Voici quelques exercices simples, à faire chez soi, sans matériel.
Selon une étude américaine publiée en novembre 2009*, 1 femme sur 5 est quittée par son conjoint durant sa maladie. Les hommes qui restent ? Ils se battent. Enquête.
Devant la difficulté de financements de soins de supports, les patients se tournent de plus en plus vers les collectes en ligne. Une plateforme s’est même spécialisée pour accompagner les malades et leurs proches.
L'acide hyaluronique n'est pas uniquement efficace pour combler les rides : il peut redonner une seconde jeunesse aux vagins atrophiés par les traitements anti-cancéreux. Le Dr Sabban-Serfati, gynécologue obstétricienne à Paris, nous dit tout sur ce traitement.