Parler sexualité avec son oncologue ? Difficile, selon un récent rapport de l’INCa. Pourtant, l’abstinence n’est pas une fatalité.
Lorsque le corps s’épuise, la complicité, la sensualité prennent le relais du désir.
Conseils du Dr Arnal, auteur de "Cancer du sein, prévention et accompagnement par les médecines complémentaires", Editions Eyrolles
Tristesse, souffrance ou peur perturbent la relation entre proches et malade. Pourtant, convenir d’une « bonne distance » est essentiel à chacun, selon Isabelle Moley-Massol, médecin, psychanalyste et psycho-oncologue.
La psychanalyste Nicole Landry-Dattée qui anime des groupes de soutien aux enfants de parents malades à l’institut Gustave-Roussy, à Villejuif, nous dit pourquoi la vérité doit primer quand le cancer s'immisce au sein de la famille.