Stéphanie et Christophe sont tous deux salariés. Et tous deux sont diagnostiqués d’un cancer à quelques semaines d’intervalle. Commence alors un chemin de croix où la précarité le dispute à la peur de la maladie.
Devant la difficulté de financements de soins de supports, les patients se tournent de plus en plus vers les collectes en ligne. Une plateforme s’est même spécialisée pour accompagner les malades et leurs proches.
Le cancer impacte la vie privée, professionnelle, les projets, les finances... Heureusement, des aides existent. L'Institut national du cancer publie un guide pour vous orienter et faciliter vos démarches pendant et après la maladie.
Le remboursement des perruques pour les malades de cancer est passé de 125 à 350 euros au mois d’avril 2019. Un progrès pour les malades qui auront accès à une perruque de qualité sans aucun « reste à charge ».
La maladie les a surpris à l’aube de leur vie d’adulte. Précarité, peur de l’avenir… Chaque année, en France, ils sont près de 2 000 à se retrouver un temps cloués au sol.
Chacun a droit à ce que sa qualité de vie fasse l’objet de la plus vigilante attention de la part des soignants. Explications.

L’hôpital de Babel

À Saint-Denis, l’hôpital Delafontaine s’est associé à l’institut curie pour offrir une prise en charge de haut niveau à une population souvent déshéritée. nous avons suivi ces médecins humanitaires à 10 km de Paris.
La maladie, le traitement et la fatigue rendent tous les actes de la vie quotidienne difficiles. Différentes interventions extérieures sont possibles pour vous faciliter le quotidien.
C’est ce qu’on appelle la « double peine ». Pour les malades socialement plus fragiles que les autres – travailleurs précaires, employés de PME, indépendants –, le cancer peut entraîner une chute de revenus. Quand ce n’est pas la perte d’emploi...