Pour les travailleurs indépendants touchés par le cancer, difficile d'obtenir des aides ou de ne pas se sentir isolés. L'association CAIRE 13 les accompagne depuis cinq ans.
Grâce à la nouvelle grille AERAS, les femmes ayant eu un cancer du sein pT1NOM0 (24 000 cas par an) ne paieront plus de surprimes assurantielles 7 ans après la fin de leur traitement. Isabelle Huet-Dusollier, directrice adjointe de l'association RoseUp, qui a participé aux négociations avec les assureurs, décrypte les avancées - arrachées de haute lutte - et réaffirme l'ambition de notre association : réduire à 5 ans le délai pour tous les cancers de bon pronostic.
Clémentine a subi en mars dernier une mastectomie. Bloquée à l’hôpital, intransportable, elle ne peut se déplacer et récupérer des documents administratifs en préfecture. Et perd tous ses droits. Histoire d’une femme tombée dans la machine à broyer administrative.
Depuis septembre 2018, l’entreprise américaine a noué des partenariats avec plusieurs associations de malades pour offrir un toit aux patients atteints de cancer vivant loin de leur centre de traitement.
Stéphanie et Christophe sont tous deux salariés. Et tous deux sont diagnostiqués d’un cancer à quelques semaines d’intervalle. Commence alors un chemin de croix où la précarité le dispute à la peur de la maladie.
Devant la difficulté de financements de soins de supports, les patients se tournent de plus en plus vers les collectes en ligne. Une plateforme s’est même spécialisée pour accompagner les malades et leurs proches.
Le cancer impacte la vie privée, professionnelle, les projets, les finances... Heureusement, des aides existent. L'Institut national du cancer publie un guide pour vous orienter et faciliter vos démarches pendant et après la maladie.
Le remboursement des perruques pour les malades de cancer est passé de 125 à 350 euros au mois d’avril 2019. Un progrès pour les malades qui auront accès à une perruque de qualité sans aucun « reste à charge ».
La maladie les a surpris à l’aube de leur vie d’adulte. Précarité, peur de l’avenir… Chaque année, en France, ils sont près de 2 000 à se retrouver un temps cloués au sol.
Pour préparer en toute sérénité votre retour au travail, un expert Malakoff Médéric, groupe de protection sociale, répond à vos questions.