Découvrez le bêtisier des malades : la chimio.
Démocratie sanitaire oblige, des médecins apprennent à devenir « patients », tandis que des patients se forment à la médecine. Objectif : mieux se comprendre pour mieux traiter les malades. Enquête.
Son titre : Chirurgien spécialiste du sein, cancérologue et plasticien, fondateur de l’Institut du sein à Paris Son obsession : Guérir en respectant le corps de ses patientes.
A 40 ans, Marie, gynéco, se découvre un cancer du sein. Sa résilience ? « Espoir et victoire. Le comble pour un gynécologue ». Le magnifique récit d’une soignante-soignée qui inspire même les étudiants en médecine.
Spécialisée dans la prise en charge des plaies tumorales du sein à l’institut curie, elle est aussi la première infirmière française titulaire d’une thèse de sciences. Rose l'a passée au scan.
Avoir un cancer colorectal à 30 ans, forcément, c’est dur. Mais quand en plus vous faites une allergie aux poches, cela peut vite devenir l’enfer. Sauf quand on a un mari génial, comme Charlotte.
Elles en parlent comme d’un homme idéal. Un magicien. Un sauveur. Mais qu’ont donc ces chirurgiens que les autres médecins n’ont pas ? ‘‘Rose’’ a mené l’enquête.
Son titre : professeur en gynécologie-obstétrique. Sa mission : préserver la fertilité des femmes. Son QG : Hôpital Jean-Verdier à Bondy (93).
Le cancer ne bouleverse pas seulement la vie du patient. Il bouscule aussi celle de son entourage. Comment les proches vivent-ils l’épreuve ? Éléments de réponse.