Tristesse, souffrance ou peur perturbent la relation entre proches et malade. Pourtant, convenir d’une « bonne distance » est essentiel à chacun, selon Isabelle Moley-Massol, médecin, psychanalyste et psycho-oncologue.
La psychanalyste Nicole Landry-Dattée qui anime des groupes de soutien aux enfants de parents malades à l’institut Gustave-Roussy, à Villejuif, nous dit pourquoi la vérité doit primer quand le cancer s'immisce au sein de la famille.