La rencontre avec le cancer lève souvent certains freins. On se prend à dire ou faire des choses dont on ne s’imaginait pas capable avant. Caroline rêvait d’un tatouage mais n’envisageait pas VRAIMENT sauter le pas. Mais ça, c'était avant la maladie.
Et si les médecins parvenaient à observer les organes touchés par une tumeur à travers la peau ? Alors, ils pourraient proposer des soins ultra-ciblés et personnalisés, donc d’une efficacité redoutable. De la science-fiction ? Plus vraiment…