Sandrine, atteinte d'un cancer métastatique des ovaires, tente de survivre avec le RSA. Pour s'en sortir, elle demande à sa banque, la Banque Postale, un découvert de 100 euros. Qui lui est refusé. En désespoir de cause, la jeune femme lance une cagnotte sur twitter. Et découvre la générosité de la communauté.
Faby est artiste. Très engagée aux côtés des associations de malades de cancer, elle a chanté bénévolement durant des années. Mais alors qu'elle affronte une troisième récidive et survit de plus en plus difficilement, elle se tourne vers une de ces associations pour demander, à son tour, de l'aide. En vain. Très blessée, Faby raconte cette "dernière humiliation". Nous lui laissons la parole.
Clémentine a subi en mars dernier une mastectomie. Bloquée à l’hôpital, intransportable, elle ne peut se déplacer et récupérer des documents administratifs en préfecture. Et perd tous ses droits. Histoire d’une femme tombée dans la machine à broyer administrative.
Stéphanie et Christophe sont tous deux salariés. Et tous deux sont diagnostiqués d’un cancer à quelques semaines d’intervalle. Commence alors un chemin de croix où la précarité le dispute à la peur de la maladie.
Christel s'est battue contre un cancer du sein et a gagné. Aujourd'hui, son combat c'est d'alerter les pouvoirs publics sur les "coups" et les coûts cachés du cancer. Voici la lettre qu'elle a adressée au Président de la République et au Ministère de la Santé pour leur dépeindre l'envers du décor.
Alors qu’elle avait renoncé à être assurée lors de l’emprunt de sa maison il y a 10 ans, Céline, enseignante de 41 ans, est aujourd’hui assurée « comme les autres ». Un bel exemple du droit à l’oubli.