Edwige, malade de cancer du sein en proie à une seconde récidive, découvre par hasard l'art-thérapie. Qui change sa vie. Elle se met à peindre avec frénésie " pour elle". Ses oeuvres séduisent une galeriste. Elle expose cet automne ses oeuvres à Paris.

Un succulent trio

Karine, Mireille et Nathalie ne sont pas du genre à baisser les bras. Elles ont déjà affronté un adversaire coriace : un cancer du sein. Alors quand le destin s’acharne à les empêcher de participer à une course de 4x4 dans le désert au profit d’associations d’aide aux malades, elles ne capitulent pas et se retroussent les manches. Une obstination qui leur vaudra la première marche du podium. 
Elisabeth Bernardo a eu un cancer du sein en 2017. Un bouleversement qu’elle livre sans fard dans un recueil de poèmes autobiographiques.
Bouleversée par la mort de son père emporté en quelques mois par un mésothéliome pleural malin, Véronique Fresnel-Robin a décidé de lever des fonds pour financer la recherche contre les cancers de l'amiante et se lance un défi fou : traverser la Manche à la nage.
Il y a trois ans, une chirurgienne de l’Oncopole de Toulouse inscrivait pour la première fois la pratique du ballon ovale dans le parcours de soins de ses patientes, créant une équipe de rugbywomen d’un nouveau genre, les Rubies. Un essai aujourd’hui largement transformé
Du 16 mai au 1er juin, le théâtre des Beaux-Arts à Bordeaux donne le spectacle « Quatorze millimètres », un one woman show écrit par Catherine Michaud et interprété par Sandrine Bourreau. Un texte vif, lumineux, écrit d’une traite par une femme que le désir et le plaisir « guérissent » de son cancer du sein. Une histoire de libération et un hymne à la vie.
Sabrina Le Bars, vice-présidente de Corasso, l'association de patients atteints de cancers ORL rares, avait déjà témoigné en 2015 de sa maladie dans Rose magazine n°9. Ce 22 novembre 2018, elle revient sur la raison d'être de la campagne de communication « Quoi ma gueule ? » qui interpelle en douceur le grand public sur le quotidien des "gueules cassées". Et elle nous donne de ses nouvelles...
Troisième cause de mortalité chez les adolescents et jeunes adultes (AJA) après les accidents et les suicides, le cancer continue pourtant d'être considéré comme une rareté, ce qui place les jeunes malades en position de "bête curieuse". A la douleur de la maladie et des traitements, s'ajoutent alors l'incompréhension, l'isolement, la précarité... Enquêtes, témoignages et interviews.
Elle est l’une des youtubeuses les plus connues grâce à sa chaîne « le petit monde de sweetie ». Une notoriété qui lui permet aujourd’hui de revenir librement sur son lymphome, à 20 ans.
Floriane, en rémission d’un cancer du sein depuis 1 an, et sa soeur Laura, se sont lancées le pari fou de participer à la 29e édition du Rallye Aïcha au Maroc.