À la suite d’une mastectomie à l’âge de 35 ans, Angélique Lecomte crée la marque Les Monocyclettes, des vêtements asymétriques qui mettent en valeur les amazones.
Angélique de Rocquiny, créatrice de la marque de lingerie Coeur de Lys, lance, ce printemps, avec le site de vente par correspondance Blancheporte, une gamme de maillots de bain adaptés. Elle nous raconte l'aventure.
Sophie est infirmière. Diagnostiquée d'un cancer du sein par le service de cancérologie de l'hôpital où elle travaille, la nouvelle de sa maladie "remonte" jusqu'à la direction. Qui décide de se séparer d'elle. En dépit du droit du travail et du secret médical.
Une étude française vient d’identifier les 3 principaux facteurs de non-retour à l’emploi : les troubles dépressifs et anxieux, la pénibilité du travail et le traitement par une combinaison de chimiothérapie et trastuzumab.
En 2018, Marie-Agnès Bellot a remporté le Prix Jeune Pousse de l’entrepreneuse pour sa « Boutik de Marie » à Montpellier. Découverte de ce petit nid douillet spécialement conçu pour les femmes atteintes de cancer.
Pour les travailleurs indépendants touchés par le cancer, difficile d'obtenir des aides ou de ne pas se sentir isolés. L'association CAIRE 13 les accompagne depuis cinq ans.
Alors qu’elle est étudiante en médecine, Élise doit faire face à un cancer. Huit ans plus tard, son dossier médical l’empêche d’avoir accès à une assurance prévoyance professionnelle convenable pour pouvoir exercer comme médecin généraliste. Une double peine d’autant plus injuste qu’Élise s’est battue comme une lionne pour continuer ses études, mettre au monde son bébé, malgré la maladie.
Le cancer impacte la vie privée, professionnelle, les projets, les finances... Heureusement, des aides existent. L'Institut national du cancer publie un guide pour vous orienter et faciliter vos démarches pendant et après la maladie.
Pour préparer en toute sérénité votre retour au travail, un expert Malakoff Médéric, groupe de protection sociale, répond à vos questions.
Après ou pendant vos traitements, vous pouvez peut-être bénéficier d’un temps partiel thérapeutique (TPT). Mais attention : une telle « chance » se mérite… alors, un conseil : révisez un peu avant de vous lancer.