Accueil Thème Assurance

Tous nos contenus sur le thème : assurance

Pour les travailleurs indépendants touchés par le cancer, difficile d'obtenir des aides ou de ne pas se sentir isolés. L'association CAIRE 13 les accompagne depuis cinq ans.
Alors qu’elle est étudiante en médecine, Élise doit faire face à un cancer. Huit ans plus tard, son dossier médical l’empêche d’avoir accès à une assurance prévoyance professionnelle convenable pour pouvoir exercer comme médecin généraliste. Une double peine d’autant plus injuste qu’Élise s’est battue comme une lionne pour continuer ses études, mettre au monde son bébé, malgré la maladie.
Lorsqu'on est malade, mieux vaut mobiliser ses forces pour combattre le cancer que pour lutter avec les administrations. Alors l'Institut national du cancer publie un guide pour vous orienter et faciliter vos démarches pendant et après la maladie.
Alors qu’elle avait renoncé à être assurée lors de l’emprunt de sa maison il y a 10 ans, Céline, enseignante de 41 ans, est aujourd’hui assurée « comme les autres ». Un bel exemple du droit à l’oubli.
Le droit de ne plus déclarer son cancer à l’assureur dans le cadre d’une assurance bancaire. Mais dans quel délai ? Qu’est-ce-que la « grille de référence » ? Le délai de non-déclaration est-il le même pour les mineurs et les majeurs ? Nous décryptons pour vous ce qu’est le droit à l’oubli.
Le projet de loi intégrant les nouvelles dispositions de la directive européenne sur le crédit immobilier et la possibilité de changer d’assurance emprunteur en cours de prêt a été adopté par le Sénat le 8 février.
La grille de référence prévoit pour l'instant cinq types de cancers pour lesquels le droit à l'oubli s'appliquera avant 10 ans. Cette grille sera affinée et complétée tous les ans.
Catherine Hill, épidémiologiste à l'institut Gustave-Roussy, commente la notion de risque et le cancer. Entretien sur le caractère quantifiable de l'oubli.
Emprunter après un cancer n'est pas une démarche aisée. Découvrez quelques conseils pour contourner les obstacles.
Assureurs frileux ? Banques allergiques au risque ? Emprunter après la maladie demeure compliqué. Et ce malgré la convention Aeras. Précaire tu es, précaire tu restes.