Accueil Thème Prenez la une

Tous nos contenus sur le thème : Prenez la une

La rencontre avec le cancer fait souvent sauter certains freins. On se prend à dire ou faire des choses dont on ne s’imaginait pas capable avant. Mais ça c’était avant justement. Si vous avez vécu un de ces moments audacieux, écrivez-nous et racontez-nous : qu’avez-vous osé ?
La rencontre avec le cancer fait souvent sauter certains freins. On se prend à dire ou faire des choses dont on ne s’imaginait pas capable avant. De toute sa vie, Karima n'était jamais allée seule à un spectacle, n’avait jamais assisté à une pièce de théâtre seule, ni même vu un film au cinéma seule. JAMAIS. Mais ça c'était avant la maladie.
Lorsque le cancer du sein la frappe à 46 ans, Laurence n'y voit pas une fatalité. Plutôt un signe qu'il est temps de changer de vie. Après plusieurs formations en France et aux États-Unis, elle est aujourd'hui artiste-tatoueuse et accompagne les femmes touchées par la maladie dans leur reconstruction.
Edith a 71 ans quand on lui détecte un cancer du sein. Après 2 opérations et de la radiothérapie, elle s'inspire d'une tradition de marins pour marquer la fin de ses traitements : faire tinter 3 fois une cloche. Elle nous raconte.
Fabienne, professeur en école élémentaire et mère de deux garçons, apprend en 2018 qu’elle est atteinte d’une leucémie aigüe myéloblastique (LAM). Elle nous raconte son long chemin vers la guérison et rappelle l’importance des dons de sang, de plaquettes et de moelle osseuse. 
Diagnostiquée d’un cancer au début de l’épidémie de Covid-19, Clara n’a pu bénéficier d’une préservation d’ovocytes, interrompue durant le confinement. Pourtant la jeune femme vit dans la région de Marseille, peu touchée par l’épidémie. Entre colère et résignation, Clara nous raconte.
Peggy a 39 ans quand on lui diagnostique un cancer du sein. Après sa mastectomie, elle doit faire un choix pour sa reconstruction : ce sera l'expandeur. Témoignage.
Laura est atteinte d'un cancer du sein métastatique qui lui cause des douleurs difficilement supportables. Pour la soulager, ses médecins lui proposent de tester une technique qui va détourner son attention de ses souffrances : la musicothérapie.
Geneviève a 22 ans et enceinte. Mais son enfant ne verra jamais le jour. En fait, il n'a même jamais existé. Ce qui arrondit son ventre est une forme rare de cancer : une môle hydatiforme totale. Une terrible épreuve qui ne l'empêchera pas d'avoir une jolie petite fille quelques années plus tard.
Faby est artiste. Très engagée aux côtés des associations de malades de cancer, elle a chanté bénévolement durant des années. Mais alors qu'elle affronte une troisième récidive et survit de plus en plus difficilement, elle se tourne vers une de ces associations pour demander, à son tour, de l'aide. En vain. Très blessée, Faby raconte cette "dernière humiliation". Nous lui laissons la parole.