« Depuis mon cancer, j’ose ! » – Épisode 10 : Camélia ose se baigner topless

La rencontre avec le cancer lève certains freins. On se prend à dire ou faire des choses dont on ne s’imaginait pas capable avant. Pour Camélia se baigner topless n’était pas, MAIS  PAS DU TOUT, concevable. Mais ça c’était avant la maladie.

Depuis son cancer, elle a osé se baigner topless- roseupassociation - rosemagazine

L’idée a surgi telle une étincelle et je n’oublierai jamais ce moment. C’était l’été dernier, c’était la nuit, sur une plage en Espagne. Avec la copine qui m’accompagnait, on kiffait notre weekend loin de Paris, loin du quotidien, et puis comme ça, d’un coup, on a fait valser nos vêtements et on s’est jetées à l’eau.

De ma vie, je n’avais jamais fait de bain de minuit. J’ai peur de la mer et encore plus de nuit. Me mettre torse nu dans un lieu public était aussi – jusque là – impensable pour moi. Trop pudique, trop complexée aussi par ma poitrine mutilée par une double mastectomie à 32 ans et de multiples opérations de reconstruction qui m’ont laissé des cicatrices un peu partout, et des seins qui n’en sont plus vraiment. Il me semblait choquant de les dévoiler à qui que ce soit à part moi. Mais quand j’ai vu ma copine dans l’eau, riant, m’encourageant à la suivre, je me suis dit pourquoi pas ? Après tout moi aussi j’en avais envie !

En me déshabillant, j’ai eu l’impression de déposer les armes sur cette plage. Qu’on me voit, je m’en fichais alors complètement ! Je suis rentrée dans l’eau les bras grands ouverts, comme une femme libre, heureuse, vivante. Une expérience puissante… Pour m’en souvenir je me suis prise en photo avec mon smartphone, de dos et de face. L’image est assez sombre, malgré tout on voit sur mon corps tout ce qu’il a vécu. Mais c’est moi, c’est mon histoire, c’est tout.

Camélia