Face aux cancers, osons la vie !



{{ config.search.suggestions }} soin de support Soin de socio-esthétique détente et bien-être perte de cheveux liée au cancer ongles fragilisés par le cancer perte de sourcils liée au cancer sport adapté au cancer maquillage des cils perte de cils liée au cancer rester féminine malgré le cancer

« Depuis mon cancer, j’ose ! » – Karima ose aller seule au cinéma

{{ config.mag.article.published }} 20 juillet 2021

{{ bookmarked ? config.sharing.bookmark.remove : config.sharing.bookmark.add }}

La rencontre avec le cancer fait souvent sauter certains freins. On se prend à dire ou faire des choses dont on ne s’imaginait pas capable avant. De toute sa vie, Karima n'était jamais allée seule à un spectacle, n’avait jamais assisté à une pièce de théâtre seule, ni même vu un film au cinéma seule. JAMAIS. Mais ça c'était avant la maladie.

{{ config.mag.article.warning }}

Cette semaine j’ai osé aller voir un film toute seule, oui c’est banal mais j’emploie bien le verbe “oser“. De ma vie je ne suis jamais allée seule à un spectacle, je n’ai jamais assisté à une pièce de théâtre seule, je n’ai jamais vu un film au cinéma seule. JAMAIS. 

Pour ce genre de sorties j’ai toujours été en compagnie de quelqu’un. Cet étrange mais quand j’y pense je n’ai jamais été vraiment seule. Jusqu’à mes 18 ans j’ai vécu avec mes parents et depuis avec mon mari et mes enfants.

Jamais donc je n’aurai osé me distraire en mode célibataire. Bien au contraire, je suis souvent à l’initiative de chaque activité en famille, celle qui entraine tout le monde, qui organise tout, qui imagine des choses insolites et originales à faire, et j’ai toujours adoré partager ces beaux moments avec les gens que j’aime.

L’annonce de ma maladie fut un vertige, un tsunami dans ma tête. Ayant toujours associé le cancer à la mort, j’ai tout de suite pensé à ma fin et, très vite, j’ai pensé à mon mari, mes enfants mes proches. Il faudra les rassurer, leur montrer que je suis forte et que le petit crabe ne va pas gagner. Mais j’ai aussi compris que ce combat j’allais le mener seule. 

C’est ainsi que j’ai commencé à écrire, à marcher et faire de longues balades en solo. Ce repli vital m’a fait réaliser que j’ai besoin de ces moments de solitude, une sorte de pause avec moi-même, une manière de me prendre par la main et d’aller ailleurs pour me retrouver.

Alors oui, j’ai adoré regarder ce film seule ! Je considère cette séance au cinéma comme une nouveauté dans ma vie, quelque chose que j’ai osé et qui m’a fait réaliser que faire des choses seule ça me ressemble aussi et ça me fait du bien !

Épilogue : J’ai établi une liste #PasEncoreFaitSeule 😊 Me voici, aujourd’hui au Louvre

À LIRE : Retrouvez tous les épisodes de notre série « Depuis mon cancer, j’ose »

Propos recueillis par Sandrine Mouchet


{{ config.mag.team }}

Sandrine Mouchet

Journaliste, rédactrice en chef de Rose magazine et directrice de Rose Magazine Éditions

21:38

Symptômes et diagnostic {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Aurélie : « J’ai compris ce que c’était que d’être aimée à ce moment-là »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Dans cet épisode, découvrez l’histoire d’Aurélie. C’est au cours d’un examen gynécologique de routine qu’on lui découvre des masses au niveau de l’utérus. Une mauvaise nouvelle qui tombe d’autant plus mal, qu’elle vient de rencontrer un homme charmant. Est-ce que cette annonce signera la fin de cette belle histoire ?

20 mai 2024

21:44

Symptômes et diagnostic {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Anne : « Je suis comme Alice au Pays des Merveilles qui tombe dans le terrier du Lapin Blanc »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Dans cet épisode, découvrez l’histoire de Anne. C’est en vacances, en plein mois d’août, qu’elle sent une boule dans son sein. Elle décide de ne pas écouter une voix intérieure qui la taraude et qui lui répète « Regarde là ! ». Elle esquive, tergiverse, jusqu’à ce qu’un torticolis la pousse à aller voir un médecin. Anne ressort de la consultation avec une ordonnance non pas pour une séance de kiné mais pour effectuer la toute première mammographie de sa vie. Le mot « cancer » est prononcé. La voilà propulsée dans une autre dimension.

6 mai 2024

20:13

Symptômes et diagnostic {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Sandrine : « Quand le diagnostic du cancer tombe, c’est le deuil de l’enfant que je dois faire… »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Découvrez l’histoire de Sandrine. Infirmière, mariée, Sandrine est une femme heureuse. Sauf qu’elle n’arrive pas à tomber enceinte. Elle se lance alors dans un parcours de PMA et enchaîne plusieurs tentatives toutes infructueuses. Il lui reste une chance, la dernière. C’est alors qu’on lui détecte une tumeur au sein.

22 avril 2024

20:16

Podcast {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Cynthia : « Mon gynéco m’envoie un email : “Ce n’est pas bon…” »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Dans cet épisode, découvrez l’histoire de Cynthia. Cynthia est créatrice de contenu sur les réseaux sociaux. Elle y fédère beaucoup de femmes touchées par un cancer du sein. Elle-même a vaincu la maladie. Elle garde un souvenir très précis du moment elle a su qu’elle avait un cancer. Elle se trouve alors à Paris, sur le toit du BHV. On est le mardi 13 septembre 2016.

8 avril 2024

{{ config.event.all }}

Bordeaux

Bien-être et évasionTemps d'échange

Goûter mensuel

25 juillet 2024 • 15h00 - 16h30

Nous vous invitons à un goûter mensuel au sein de la Maison RoseUp de Bordeaux. Convivialité et bonne humeur sont au rendez vous pour ce temps de partage entre adhérentes. 

Bordeaux

Atelier

Hors les Murs à Langon – Café RoseUp

17 octobre 2024 • 10h15 - 12h00

Dans le cadre de notre projet Hors les murs, nous vous invitons à venir nous retrouver à Lanngon afin de participer à un temps d'échange avec Elisabeth, une patiente partenaire qui a traversé la maladie pour partager . vos ressentis , vos questions et expérience autour d'un thème. Ce moment de partage est organisé autour d'un goûter convivial et chaleureux. Le thème peut être revu le jour de l'atelier suivant les retours de chacune des participantes.

Bordeaux

Atelier

Hors les Murs à Sainte Foy La Grande – Café RoseUp

22 octobre 2024 • 10h15 - 12h00

Dans le cadre de notre projet Hors les murs, nous vous invitons à venir nous retrouver à Sainte Foy La Grande afin de participer à un temps d'échange avec Valérie, une patiente partenaire qui a traversé la maladie. Ce temps est pour partager vos ressentis, vos questions et expérience(s) autour d'un thème. Ce moment de partage est organisé autour d'un goûter convivial et chaleureux. Le thème peut être revu le jour de l'atelier suivant les retours de chacune des participantes.

Bordeaux

Atelier

Hors les Murs à Langon – Café RoseUp

28 novembre 2024 • 10h15 - 12h30

Dans le cadre de notre projet Hors les murs, nous vous invitons à venir nous retrouver à Lanngon afin de participer à un temps d'échange avec Elisabeth, une patiente partenaire qui a traversé la maladie pour partager . vos ressentis , vos questions et expérience autour d'un thème. Ce moment de partage est organisé autour d'un goûter convivial et chaleureux. Le thème peut être revu le jour de l'atelier suivant les retours de chacune des participantes.