La tumeur, plus que jamais dans le viseur

N’irradier que la tumeur en préservant au maximum les tissus sains avoisinants, c’est désormais possible grâce à la TomoHDA. Dernière génération d’appareil de radiothérapie, cette machine permet un meilleur ciblage du tissu tumoral grâce à des rayons coup

Depuis le 23 avril 2013, une trentaine de patients bénéficie de cette première mondiale au Centre de lutte contre le cancer (CCLC) Oscar Lambret de Lille. Pour le Professeur Eric Lartigau, chef du département de radiothérapie, la TomoHDA est une réelle avancée : « elle permet d’avoir des traitements infiniment mieux tolérés, que l’on pourra mener à terme, sans interruption, ce qui est un enjeu clé en terme d’efficacité du traitement ».

Avec cette technique, on peut traiter la quasi-totalité des cancers. Mais, actuellement, priorité est donnée aux patientes ayant un cancer du sein. L’équipe entend d’ailleurs rebaptiser cet appareil « Pink Tomo », en référence à la couleur rose, symbole de la lutte contre cette maladie.

Audrey Lebel