{{ config.search.label }}

Suggestions

soin de support beauté et cancer socio-esthétique onco-esthétique détente et bien-être perte de cheveux liée au cancer perte de sourcils ongles fragiles sport adapté au cancer perte des cils cancer du sein activité physique adaptée témoignage autour du cancer maquillage cancer métastatique coronavirus gestion du stress coiffure cheveux apa prenez la une focus cancer du sein être maman et avoir un cancer mastectomie  psycho reflexologie plantaire reconstruction mammaire grossesse et cancer essai clinique contre le cancer enfant

{{ config.home }} > {{ config.mag.label }} > Article > Enquête > L’historique du combat à seins nus

L’historique du combat à seins nus

Se dénuder pour ses idées. Le combat à seins nus des femmes a été marqué par plusieurs dates. Une chronologie pour rappeler les seins patrons du calendrier révolutionnaire.

{{ config.mag.categories }}
Enquête Le cancer en France et ailleurs
{{ config.mag.tags }}
cancer du sein seins nus

1790 : La République, en mère d’abondance, offre ses seins gonflés à tous

L’iconographie de la Révolution française se peuple de femmes aux seins nus. D’innombrables peintures, gravures, sculptures transforment la poitrine en icône nationale. Les seins « cornes d’abondance » sont « réquisitionnés » pour transmettre un éventail d’idéaux républicains : liberté, fraternité, égalité, patriotisme, courage, justice.

1830 : La Liberté aux seins nus de Delacroix guide le peuple à la victoire

Pendant les soulèvements sanglants des Trois Glorieuses, la Liberté dénudée devient le symbole du défi et de l’urgence de la révolution. En 1978, elle ornera les billets de 100 francs, ce qui fera scandale dans bien des bureaux de change.

1877 : Marianne, incarnation à forte poitrine de la République, apparaît dans les mairies

Durant la IIIe République, la « mariannolâtrie » apporte aux femmes quelques avancées (accès à l’instruction, notamment). Depuis, l’icône s’est « pipolisée » et érotisée. En 1969, d’abord, avec l’ultrasexy Brigitte Bardot, puis avec Catherine Deneuve, Lætitia Casta, Sophie Marceau.

1987 : La Cicciolina fait campagne pour le Parlement italien

Et la « non-répression sexuelle ». Elle est élue « haut les seins ».

1993 : L’autoportrait de la photographe Matuschka, mastectomisée, fait la Une du New York Times

En couverture : « Vous ne pouvez plus détourner les yeux ».

2008 : L’Ukrainienne Anna Hutsol fonde les Femen

Les Femen utilisent l’arme mammaire pour revendiquer un féminisme radical qu’elles nomment « sextrémisme ».

2009 : 10 stars posent seins nus pour le dépistage du cancer du sein dans Marie Claire

Estelle Lefébure, Julie Depardieu, Sophie Davant, Elsa Zylberstein, Hélène Darroze, Rachida Brakni, Mathilda May, Nathalie Rykiel, Rossy de Palma et Sylvie Testud posent habillées en couverture du numéro de septembre, seins nus à l’intérieur. Depuis 2012, c’est l’actrice Pauline Delpech qui s’affiche torse nu pour Octobre rose.

2014 : Scout Willis poste sur Twitter des photos d’elle seins nus dans les rues de New York

L’actrice Scout Willis dénonce ainsi, la censure dans les réseaux sociaux et provoque un débat sur l’égalité des sexes.

2014 : Free The Nipple (« libérez le téton ») fait rage sur Internet

Et la créatrice Michelle Lytle lance le TaTa Top, maillot de bain « effet seins nus », pour porter en dérision la pudibonderie et le fait que le topless soient encore interdit dans 40 états des États-Unis.

 

2020: La Cour de Cassation estime que les manifestation politiques à seins nus constituent bien des exhibitions sexuelles mais relèvent aussi de la liberté d’expression.

L’arrêt de la Cour de cassation dit : « Si le comportement d’une militante féministe qui dénude sa poitrine, sur laquelle est inscrite un message politique, dans un musée en plantant un pieu dans une statue de cire représentant le dirigeant d’un pays, constitue l’infraction d’exhibition sexuelle, la relaxe de la prévenue n’encourt pas la censure dès lors que ce comportement s’inscrit dans une démarche de protestation politique et que son incrimination, compte tenu de la nature et du contexte de l’agissement en cause, constituerait une ingérence disproportionnée dans l’exercice de la liberté d’expression ».

 

 

 

 

 

{{ config.newsletters.subscribe.email }}
{{ config.newsletters.subscribe.firstname }}
{{ config.newsletters.subscribe.lastname }}

{{ config.video.title }}


La boutique RoseUp


{{ config.mag.related }}

27 février 2020

Enquête

Le combat à seins nus

30 octobre 2018

Enquête

Reconstruction mammaire : non merci !

RoseUp Association

L'Association RoseUp est une association d'intérêt général fondée par des patients et des proches de patients. Elle informe, soutient les personnes touchées par le cancer et leurs proches, et défend leurs droits. L'association édite notamment un magazine semestriel gratuit, haut de gamme, destiné aux femmes malades de cancer : Rose Magazine.

L'Association a reçu du Ministère de la santé l'agrément national de représentation des usagers de santé auprès des instances publiques.

Face aux cancers, osons la vie !






© 2022 - RoseUp Association

{{ config.cookies.manage }}