Face aux cancers, osons la vie !



{{ config.search.suggestions }} soin de support Soin de socio-esthétique détente et bien-être perte de cheveux liée au cancer ongles fragilisés par le cancer perte de sourcils liée au cancer sport adapté au cancer maquillage des cils perte de cils liée au cancer rester féminine malgré le cancer

« Rose, c’est mon choix… vital ! »

{{ config.mag.article.published }} 30 décembre 2017

{{ bookmarked ? config.sharing.bookmark.remove : config.sharing.bookmark.add }}
Jacqueline Lachaud, membre actif de l’Association Choixvital

On n’aurait pu rêver meilleure ambassadrice de Rose que Jacqueline Lachaud ! Depuis qu’elle a découvert le magazine, cette « amoureuse des mots » est notre bonne étoile.

{{ config.mag.article.warning }}

Jacqueline, c’est d’abord des yeux révolver. Une énergie d’enfer et un souci de l’autre désarmants. Un cancer du sein en 1998 et un lymphœdème trois ans plus tard ne suffiront pas à entamer sa belle vitalité. « C’est la vie », dit-elle, philosophe. Heureusement, la vie est faire de belles rencontres. Comme celle avec le Dr Jean-Louis Guillet, surnommé le Dr « C’est pas grave », le chirurgien qui va l’opérer. « Lorsqu’il m’a annoncé mon cancer, il m’a demandé d’écrire tout ce qui me posait problème avant l’opération, de façon à pouvoir répondre à toutes mes questions ». Curieuse de nature, Jacqueline se pose mille questions. Et se passionne pour les bienfaits de l’écriture sur la santé et plus particulièrement pour le « journal créatif » d’Anne-Marie Jobin. De maux en mots, en tapotant sur internet, Jacqueline découvre l’existence du groupe de parole Choix Vital/Parole et cancer, créé et animé par le Dr Claude-Alain Planchon à l’Hôpital Américain, dont l’adage est « Là où la parole circule, les maux reculent ». Ni une ni deux, elle rejoint le groupe en 2005, comme membre d’abord puis comme chargée de communication et de développement. Ouverts aux malades du cancer et à leurs proches, ces groupes de parole agissent comme des groupes « ressources », des soupapes de sécurité, des espaces de liberté, permettant des moments de répit. Dans ces groupes, pas de timing brutal qui vient sonner la fin des confidences. On y est entendu et compris.

Première rencontre avec Rose magazine

C’est au Salon des Associations de la ville de Levallois en 2011, que Jacqueline découvre qu’un magazine dédié aux femmes touchées par un cancer va sortir prochainement : ce magazine, c’est Rose. Toujours en quête d’informations pour ses amies du groupe afin de désamorcer leur angoisse et leur permettre de mieux vivre leur traitement, il va devenir vite devenir vital : « Avec la plaquette « Connaître les soins de support » de l’AFSOS, ce sont les deux documents indispensables que je distribue à chaque nouvelle arrivée dans le groupe », précise celle qui s’assure qu’il y a toujours un stock de magazines à la clinique Monceau et à la clinique Turin.

Pas un jour ne passe sans que cette adhérente de la première heure ne nous transmette des informations, des post, des études… susceptibles d’être relayés sur notre page facebook. Elle est notre fil AFP, notre APM News et… notre bonne étoile. Dernièrement, au nom du Bureau de Choix Vital, Petit Poucet des associations de soins de support, elle est venue remettre un chèque de soutien à Rose Magazine, « devenu en quelques années la vitrine nationale incontournable de milliers de professionnels de santé et de bénévoles travaillant dans autant d’associations au service des patientes avec un seul mot d’ordre : l’enthousiasme ». Merci Jacqueline !

 


{{ config.mag.team }}

Céline Dufranc

Journaliste

21:38

Symptômes et diagnostic {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Aurélie : « J’ai compris ce que c’était que d’être aimée à ce moment-là »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Dans cet épisode, découvrez l’histoire d’Aurélie. C’est au cours d’un examen gynécologique de routine qu’on lui découvre des masses au niveau de l’utérus. Une mauvaise nouvelle qui tombe d’autant plus mal, qu’elle vient de rencontrer un homme charmant. Est-ce que cette annonce signera la fin de cette belle histoire ?

20 mai 2024

21:44

Symptômes et diagnostic {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Anne : « Je suis comme Alice au Pays des Merveilles qui tombe dans le terrier du Lapin Blanc »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Dans cet épisode, découvrez l’histoire de Anne. C’est en vacances, en plein mois d’août, qu’elle sent une boule dans son sein. Elle décide de ne pas écouter une voix intérieure qui la taraude et qui lui répète « Regarde là ! ». Elle esquive, tergiverse, jusqu’à ce qu’un torticolis la pousse à aller voir un médecin. Anne ressort de la consultation avec une ordonnance non pas pour une séance de kiné mais pour effectuer la toute première mammographie de sa vie. Le mot « cancer » est prononcé. La voilà propulsée dans une autre dimension.

6 mai 2024

20:13

Symptômes et diagnostic {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Sandrine : « Quand le diagnostic du cancer tombe, c’est le deuil de l’enfant que je dois faire… »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Découvrez l’histoire de Sandrine. Infirmière, mariée, Sandrine est une femme heureuse. Sauf qu’elle n’arrive pas à tomber enceinte. Elle se lance alors dans un parcours de PMA et enchaîne plusieurs tentatives toutes infructueuses. Il lui reste une chance, la dernière. C’est alors qu’on lui détecte une tumeur au sein.

22 avril 2024

20:16

Podcast {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Cynthia : « Mon gynéco m’envoie un email : “Ce n’est pas bon…” »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Dans cet épisode, découvrez l’histoire de Cynthia. Cynthia est créatrice de contenu sur les réseaux sociaux. Elle y fédère beaucoup de femmes touchées par un cancer du sein. Elle-même a vaincu la maladie. Elle garde un souvenir très précis du moment elle a su qu’elle avait un cancer. Elle se trouve alors à Paris, sur le toit du BHV. On est le mardi 13 septembre 2016.

8 avril 2024

{{ config.event.all }}

Bordeaux

Bien-être et évasionTemps d'échange

Goûter mensuel

25 juillet 2024 • 15h00 - 16h30

Nous vous invitons à un goûter mensuel au sein de la Maison RoseUp de Bordeaux. Convivialité et bonne humeur sont au rendez vous pour ce temps de partage entre adhérentes.