« Je suis revenue à Tahiti pour mon petit garçon »

Témoignage de Tehei sur la difficulté d'être séparée de son enfant pendant son opération à Curie

institut-curie rose Magazine RoseUp association

J’ai appris que j’étais atteinte d’un cancer du sein en novembre 2017. J’ai alors pris la décision d’aller me faire soigner à Paris sur les conseils de médecins qui m’entouraient.

À l’époque, il n’y avait plus d’oncologues à l’hôpital de Tahiti, ce qui n’était pas très rassurant. J’ai donc été opérée à l’institut Curie. Je suis restée sept semaines à Paris, en pleine période de Noël. C’était dur d’être séparée de mon petit garçon de 8 ans. J’aurais pu rester à Curie pour la suite des traitements mais je suis rentrée pour lui. Et parce que l’hôpital de Tahiti avait réussi à recruter des oncologues. C’est donc là que j’ai fait mes chimios puis ma radiothérapie. Et je ne l’ai pas regretté.

La prise en charge a vraiment été au top. J’ai été accompagnée par des soignantes vraiment formidables. En fait, j’ai eu une seule contrainte. J’ai dû venir à Tahiti le temps des traitements. Je vis en effet sur une île à une heure d’avion de là. Mais prendre l’avion pour sa chimio, ce n’est pas vraiment possible…