Face aux cancers, osons la vie !



{{ config.search.suggestions }} soin de support Soin de socio-esthétique détente et bien-être perte de cheveux liée au cancer ongles fragilisés par le cancer perte de sourcils liée au cancer sport adapté au cancer maquillage des cils perte de cils liée au cancer rester féminine malgré le cancer

ASCO 2023. Cancer du col de l’utérus : une chirurgie moins invasive pour une meilleure qualité de vie

{{ config.mag.article.published }} 30 juin 2023

{{ bookmarked ? config.sharing.bookmark.remove : config.sharing.bookmark.add }}
Illustration : Julie Bernard

Une étude présentée cette année à l'ASCO démontre qu'une hystérectomie simple permet d'améliorer le confort urinaire et sexuel des femmes tout en étant aussi efficace qu'une hystérectomie radicale.

{{ config.mag.article.warning }}

Environ 44% des femmes touchées par un cancer du col de l’utérus le sont à un stade précoce ou localisé. Malgré cela, l’hystérectomie radicale reste le traitement standard : l’utérus est retiré ainsi que le tissu environnant. Des muscles et des nerfs contrôlant la vessie et les organes sexuels peuvent alors être endommagés, provoquant des séquelles comme des douleurs, des fuites urinaires, une lubrification moins importante, sans oublier une altération de l’image de soi.

Une meilleure qualité de vie pour les femmes

Pourrait-on alléger cette chirurgie chez les femmes à bas risque de récidive ? C’est ce qu’a voulu déterminer l’étude SHAPE, présentée cette année au congrès international de cancérologie de l’ASCO, en comparant le taux de rechute à 3 ans chez des femmes traitées par hystérectomie radicale par rapport à celui de femmes traitées par une hystérectomie simple, n’impliquant que le retrait de l’utérus.

« Les résultats montrent qu’il n’y a pas de différence entre les 2 groupes, que ce soit en termes de rechute ou de survie globale » commente le Dr Olivia Le Saux, oncologue médicale au Centre Léon Bérard.

Vers une désescalade thérapeutique

L’hystérectomie simple présente en revanche un avantage non négligeable pour les femmes : elle réduit de manière significative le risque d’incontinence urinaire et de rétention urinaire1. Les femmes ayant bénéficié d’une hystérectomie simple déclarent par ailleurs avoir une meilleure qualité de vie et une meilleure santé sexuelle avec notamment une amélioration de l’image de leur corps et de leur désir sexuel.

« Cette étude de désescalade thérapeutique va conduire à un changement de pratique pour les femmes atteintes d’un cancer de l’endomètre localisé à bas risque » conclut le Dr Le Saux.

Emilie Groyer

1. Incapacité à vider totalement sa vessie.


{{ config.mag.team }}

Emilie Groyer

Docteur en biologie, journaliste scientifique et rédactrice en chef du site web de Rose magazine

Tristesse et dépressionActualité

ASCO 2024 – Détecter précocement les signes de dépression post-cancer

Identifier les femmes susceptibles de développer une dépression après un cancer du sein et ce, dès leur diagnostic, c’était l’objectif des travaux présentés cette année au congrès international de cancérologie de l’ASCO par le Dr Antonio Di Meglio. Il les décrypte pour nous.

14 juin 2024

Thérapie cellulaireActualité

ASCO 2024. Les dernières avancées dans le myélome multiple

Le Pr Steven Le Gouill, hématologue, directeur de l’Ensemble hospitalier de l'Institut Curie, décrypte pour nous les derniers résultats dans le traitement du myélome multiple présentés au congrès international de cancérologie de l'ASCO.

12 juin 2024

ImmunothérapiesActualité

ASCO 2024. Le point sur les avancées dans le cancer du poumon

Cette année encore des annonces importantes ont été faites lors du congrès international de cancérologie de l'ASCO. On revient sur celles qui concernent les traitements des cancers du poumon.

5 juin 2024

21:38

Symptômes et diagnostic {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Aurélie : « J’ai compris ce que c’était que d’être aimée à ce moment-là »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Dans cet épisode, découvrez l’histoire d’Aurélie. C’est au cours d’un examen gynécologique de routine qu’on lui découvre des masses au niveau de l’utérus. Une mauvaise nouvelle qui tombe d’autant plus mal, qu’elle vient de rencontrer un homme charmant. Est-ce que cette annonce signera la fin de cette belle histoire ?

20 mai 2024