Accueil Article Actualité

Actualité

Les hôpitaux sont vides. De nombreux malades de cancer, effrayés par le covid-19, annulent leurs rendez-vous, refusent des soins pourtant urgents. Les cancérologues s'alarment: les patients s'exposent à des retards diagnostics et à de graves pertes de chances. La France est à l'arrêt, mais le cancer, lui, ne marque pas de "stop" à cause du coronavirus. Enquête.
En raison de l'épidémie de coronavirus, les personnes qui partagent le domicile d'une personne touchée par un cancer peuvent dorénavant bénéficier d'un arrêt de travail. Qui est concerné ? On fait le point.
Le Pr Mahasti Saghatchian nous explique comment le sport et l'alimentation peuvent nous aider à lutter contre le coronavirus.
A cause du Covid-19, les hôpitaux proposent des télé-consultations de suivi aux patients de cancer qui ne nécessitent pas d'examen clinique. A l'Institut Bergonié de Bordeaux, le Dr Quenel-Tueux est, depuis des années, adepte de ce mode de consultation. Que ses patientes plébiscitent.
Comment se transmet-il ? D'où vient-il ? Combien de temps survit-il en dehors du corps ? Voici 7 choses à savoir sur le coronavirus.
Face à l'épidémie de coronavirus, les consultations à distance de médecins généralistes s'organisent. Le point sur les plateformes validées par la CPAM.
La prise d'anti-inflammatoires est déconseillée pendant la pandémie de coronavirus. Comment gérer ses douleurs pendant cette période ? Le Dr Antoine Lemaire, chef de pôle Cancérologie et Spécialités Médicales au Centre d’Évaluation et de Traitement de la Douleur à Valenciennes répond à nos questions.
Perte brutale d'odorat, de goût ? Ces symptômes sont très probablement le signe d'une infection par le coronavirus.
Séverine suit une thérapie ciblée pour un cancer du sein métastatique. A cause l'épidémie de coronavirus et de son système immunitaire affaibli, elle voit son programme thérapeutique bouleversé. Entre angoisse et confinement, elle nous raconte.
Les malades de cancer, diagnostiquées depuis le début de la crise du COVID-19, ne pouvaient plus acheter de perruques. Alertées par les oncologues, des marques ont construit une offre de vente à distance de prothèses capillaires remboursées par la CPAM.