Face aux cancers, osons la vie !



{{ config.search.suggestions }} soin de support Soin de socio-esthétique détente et bien-être perte de cheveux liée au cancer sport adapté au cancer ongles fragilisés par le cancer perte de sourcils liée au cancer maquillage des cils perte de cils liée au cancer rester féminine malgré le cancer

À lire. Laurie Delhostal : « Maintenant, j’apprends à être plus cool avec moi-même »

{{ config.mag.article.published }} 23 février 2024

{{ bookmarked ? config.sharing.bookmark.remove : config.sharing.bookmark.add }}
Photo : Coralie Jugan

L’annonce de son cancer du sein n’a pas arrêté Laurie Delhostal. La journaliste sportive a continué à travailler, à rester dans l’action. Sortie des traitements, elle s’est jetée dans la réalisation de Championnes !*. Co-écrit avec sa consœur Cécile Grès et l’illustratrice Louison, le livre dresse le portrait de 90 pionnières du sport. Toutes des femmes inspirantes.

En octobre 2022, on vous a diagnostiqué un cancer du sein. Comment ça va aujourd’hui ?

Laurie Delhostal : Je vais très bien. Je suis dans cette phase où j’ai oublié que j’avais été malade et c’est tant mieux. Quand on vit le cancer, on a l’impression que ça ne va jamais sortir de nos têtes mais je m’aperçois qu’on peut vivre sans y penser continuellement. C’est chouette.

Dans quel état d’esprit êtes-vous sortie de cette expérience?

C’est difficile de dresser un bilan. J’ai été suivie par un psy à l’hôpital, ce qui est essentiel. Je lui ai dit que j’étais déçue parce que je pensais devenir une meilleure version de moi-même et ce n’est pas le cas. Rien de spectaculaire, j’apprends juste à être plus cool avec moi-même.

À quel moment vous êtes-vous sentie la plus fragilisée?

Mentalement, je pense que l’après est plus dur que le pendant. Quand l’annonce est tombée, j’ai choisi de continuer à travailler, je suis toujours restée en action. Là, en rémission, j’ai peur de la récidive.

Quelle place a tenu le sport dans votre vie, ces deux dernières années?

Je suis sportive. Il n’était pas question d’arrêter. J’ai couru même pendant la chimio, j’ai beaucoup marché. Je reste persuadée que continuer de pratiquer un sport et continuer de travailler ont contribué  à mieux supporter le traitement. Je n’ai pas perdu de poids, je suis restée en bonne forme.

Avez-vous été confrontée à des réactions surprenantes dès lors que votre entourage a su ce que vous traversiez?

Dans l’ensemble, j’ai reçu beaucoup de bienveillance mais ce qui m’a fait halluciner ce sont ceux qui viennent vous raconter le cancer des autres. Ce sont toujours des histoires glauques. Je m’aperçois que les réactions sont rarement équilibrées. Il y a ceux qui vous regardent comme si vous alliez mourir et ceux qui vous disent : « Oh, ça va, ça se guérit bien maintenant ! » . C’est tout ce qu’on n’a pas envie d’entendre, mais je reconnais que moi-même, je ne suis pas à l’aise avec les gens malades.

Betisiers-rose-magazine-rose-up-association-face aux-cancers-osons-la-vie
Illustration : Marianne Maury Kaufmann

À LIRE AUSSI : Retrouvez nos florilèges de ces petites phrases dont on se serez bien passé dans nos bêtisiers.

Juste après l’annonce de votre rémission, vous vous êtes attaquée à Championnes !. Comment est né le projet de ce livre ?

J’ai été contactée par La Martinière, la maison d’édition, dont la volonté était de mettre en avant des pionnières du sport. Travailler avec Louison l’illustratrice, et avec Cécile Grès qui sont deux amies, c’était enthousiasmant. Au-delà de l’envie de parler de ces sportives, il y avait une aventure collective réjouissante.

Comment avez-vous procédé pour la sélection des 90 sportives présentes dans votre livre?

Ça a été un très long travail de recherche qui a pris plusieurs mois. Notre volonté était d’avoir des sportives internationales et de représenter un maximum de profils. On est revenu plusieurs fois sur notre liste. Même s’il n’était pas question de proposer quelque chose d’exhaustif, notre grande angoisse, c’était d’oublier des femmes remarquables.

Y a-t-il aussi une volonté politique dans cet ouvrage?

Oui, indéniablement et rendre hommage à ces femmes c’est aussi raconter un peu de nous, de notre parcours, des obstacles qu’on a dû franchir. J’ai tout le temps des témoignages de jeunes femmes découragées par le système. Les sportives de notre livre ont toutes connu des empêchements ou ont été invisibilisées, victimes de machisme et de sexisme alors qu’elles ne voulaient que participer aux compétitions. Nous voulions remettre ces athlètes dans la lumière parce qu’elles sont courageuses. Ce sont des personnages exceptionnels.

Avez-vous expérimenté la misogynie ordinaire dans ce milieu du journalisme sportif?

Bien sûr ! Je suis présidente du collectif des Femmes journalistes de sport (FJS), qui a été créé en 2020. Le constat c’est que les femmes représentent 10 à 15% des effectifs dans les rédactions. Quant aux diffusions des compétitions ou des matches féminins c’est entre 15 et 18%. Ce milieu est très particulier. Il y a d’ailleurs peu de femmes dirigeantes. C’est encore un bastion masculin.

Au-delà de ces sportives, quelles sont les femmes qui vous ont inspiré?

Simon Veil, c’est l’incarnation parfaite de la Femme. Quel parcours ! Quelle force de caractère! Et puis Simon de Beauvoir aussi. Quand j’étais étudiante, je préparais mon mémoire de philo sur Jean-Paul Sarte. C’est comme ça que je l’ai découverte. Finalement, je me suis davantage intéressée à elle qu’à lui.

INFO + : *Championnes ! Editions La Martinière – 192 pages
Textes Laurie Delhostal et Cécile Grès. Illustrations Louison. Préface Nathalie Péchalat
Parution : 23 février 2024 – 19€95

Propos recueillis par Sandra Karas


{{ config.mag.team }}

Sandra Karas

Journaliste

Activité physiqueTout savoir sur

Tout savoir sur l’activité physique adaptée (APA)

Ce soin de support est un allié incontournable pour améliorer la qualité de vie des personnes touchées par un cancer. Quels sont ses bienfaits ? Comment en bénéficier ? On vous dit tout sur l’activité physique adaptée.

5 février 2024

Activité physiqueConseils

Et si vous testiez le Wall Pilates ?

Nouvelle manière de pratiquer cette gymnastique douce, le pilates contre un mur permet de s’initier à cette discipline à domicile. Tentée ? On vous propose trois exercices basiques pour vous aider à vous lancer.

7 août 2023

Bien-être et évasionSélection

5 idées de balades à vélo électrique

Fun et vert, le vélo électrique sort des villes et prend les chemins de traverse. Envie de parcourir la France autrement ? Le temps d’un week-end, d’une semaine, en solo, en duo ou en famille ? On vous met sur les bonnes pistes !

31 juillet 2023

Activité physiqueTémoignages

« C’est quoi votre objet fétiche ? » – Épisode 8 : Pour Hélène, c’est sa paire de « runnings »

Au fil de ses traitements du cancer, ses chaussures de course sont devenues centrales dans le parcours de cette prof d’EPS de 38 ans. C’est donc en athlète qu’elle a traversé son cancer.

{{ config.event.all }}

Paris

Activité physiqueAtelier

Yoga – Après cancer

29 mai 202411h30 - 12h30

Venez découvrir le Hatha Yoga ! C'est avec douceur, humour et simplicité que Mélanie vous fera découvrir cette pratique holistique qui allie corps et esprit. Au travers de postures, d'exercices de respiration et de méditation, elle vous montrera comment ce yoga peut vous aider à remobiliser votre corps, explorer vos sensations et à calmer votre esprit. N'ayez aucune crainte : ici, ce n'est pas à vous de vous adapter au yoga, c'est le yoga qui s'adapte à vous. Notez bien Mesdames, que cet atelier est réservé aux femmes ayant terminé leurs traitements (hors hormonothérapie). Merci de bien vouloir apporter un paréo ou une serviette pour recouvrir le tapis de sol mis à votre disposition. Si vous n'êtes jamais venue à la Maison RoseUp Paris, merci de prendre rendez-vous pour effectuer votre entretien de première rencontre auprès de notre équipe avant toute inscription à un atelier.

Paris

Activité physiqueAtelier

Yoga – Après cancer

21 mai 202411h30 - 12h30

Venez découvrir le Hatha Yoga ! C'est avec douceur, humour et simplicité que Mélanie vous fera découvrir cette pratique holistique qui allie corps et esprit. Au travers de postures, d'exercices de respiration et de méditation, elle vous montrera comment ce yoga peut vous aider à remobiliser votre corps, explorer vos sensations et à calmer votre esprit. N'ayez aucune crainte : ici, ce n'est pas à vous de vous adapter au yoga, c'est le yoga qui s'adapte à vous. Notez bien Mesdames, que cet atelier est réservé aux femmes ayant terminé leurs traitements (hors hormonothérapie). Merci de bien vouloir apporter un paréo ou une serviette pour recouvrir le tapis de sol mis à votre disposition. Si vous n'êtes jamais venue à la Maison RoseUp Paris, merci de prendre rendez-vous pour effectuer votre entretien de première rencontre auprès de notre équipe avant toute inscription à un atelier.

Paris

Activité physiqueAtelier

Yoga – Après cancer

14 mai 202411h30 - 12h30

Venez comme vous êtes ! Laissez vous guider par les Flow de Mélanie, notre professeur de yoga. C'est avec douceur, humour et simplicité que je me fais une joie de vous faire découvrir cette.pratique inclusive, un chemin d'exploration de soi, du corps et des sensations, au travers de postures douces et dynamiques, de respiration et de relaxation. Ici, ce n'est pas à vous de vous adapter au yoga, c'est le yoga qui s'adapte à vous. C'est avec douceur, humour et simplicité que je me fais une joie de vous faire découvrir cette.pratique inclusive, un chemin d'exploration de soi, du corps et des sensations, au travers de postures douces et dynamiques, de respiration et de relaxation. Ici, ce n'est pas à vous de vous adapter au yoga, c'est le yoga qui s'adapte à vous.

Paris

Activité physiqueAtelier

Yoga – Après cancer

7 mai 202411h30 - 12h30

Venez découvrir le Hatha Yoga ! C'est avec douceur, humour et simplicité que Mélanie vous fera découvrir cette pratique holistique qui allie corps et esprit. Au travers de postures, d'exercices de respiration et de méditation, elle vous montrera comment ce yoga peut vous aider à remobiliser votre corps, explorer vos sensations et à calmer votre esprit. N'ayez aucune crainte : ici, ce n'est pas à vous de vous adapter au yoga, c'est le yoga qui s'adapte à vous. Notez bien Mesdames, que cet atelier est réservé aux femmes ayant terminé leurs traitements (hors hormonothérapie). Merci de bien vouloir apporter un paréo ou une serviette pour recouvrir le tapis de sol mis à votre disposition. Si vous n'êtes jamais venue à la Maison RoseUp Paris, merci de prendre rendez-vous pour effectuer votre entretien de première rencontre auprès de notre équipe avant toute inscription à un atelier.