Face aux cancers, osons la vie !



{{ config.search.suggestions }} soin de support Soin de socio-esthétique détente et bien-être perte de cheveux liée au cancer ongles fragilisés par le cancer perte de sourcils liée au cancer sport adapté au cancer maquillage des cils perte de cils liée au cancer rester féminine malgré le cancer

« C’est quoi votre plus beau cadeau ? » – Pour Caroline c’est un calendrier très spécial !

{{ config.mag.article.published }} 16 décembre 2022

{{ bookmarked ? config.sharing.bookmark.remove : config.sharing.bookmark.add }}

En plein traitement, on vous a offert un cadeau spécial, fou ou tout simple (mais qui tombait à pic), et il vous a bouleversée. C’est ce qui est arrivé à Caroline. Juste avant sa première séance de chimio, sa fille de 14 ans lui a offert un calendrier… extra-ordinaire.

{{ config.mag.article.warning }}

En 2020, pile avant le premier confinement, j’ai appris que j’avais un cancer du sein. Déjà que la période était pleine d’incertitudes, cette annonce en a encore rajouté ! J’ai eu très peur, j’imagine que c’est pareil pour toutes celles à qui cela arrive. Pour ma famille, et notamment mes deux filles, cela a été un choc, je le sais, même si elles restaient assez pudiques sur ce qu’elles ressentaient. Et puis, un peu avant ma première chimio, Amandine, l’aînée qui avait alors 14 ans, m’a fait un cadeau qu’elle avait préparé en secret avec la complicité de sa cadette, Clémentine, et de Fred, mon mari. C’était une sorte de calendrier sur le modèle des calendriers de l’Avent (on était en mai !) spécial chimiothérapie.

Sur une plaque cartonnée de format A3 qu’elle avait recouvert de papier blanc, elle avait collé des petites enveloppes colorées, avec les dates de mes seize chimios inscrites dessus. À l’intérieur, était glissé un petit mot, tantôt signé d’elle, tantôt signé de sa sœur ou de leur père. Ça disait «  courage maman gros bisous ! » ou bien « tu es très forte » ou encore « plus que deux chimios avant les cocotiers ! ». J’avais en effet décidé qu’après les traitements on s’offrirait des vacances à Tahiti. À ce jour, ce rêve n’a pas encore été réalisé. Pas vraiment les moyens de partir là-bas à quatre ! Mais qui sait ? Peut-être qu’un jour…

En tout cas, son cadeau fait avec les moyens du bord m’a surprise et bouleversée. D’abord parce que l’activité manuelle est un truc qu’on aime bien dans la famille, cela nous rassemble. Et puis c’est plus qu’un objet en carton et en papier. Il est aussi fait de tout le temps passé à y réfléchir, à trouver le matériel pour le fabriquer, à penser aux petits mots à écrire avec sa sœur et son père. Le plus incroyable c’est que je ne me suis rendu compte de rien ! Je ne peux pas dire que j’avais hâte d’arriver à une nouvelle enveloppe, et en même temps, j’étais tellement heureuse de lire les messages. Je préférais les découvrir sans témoin. Un moment de grande émotion à chaque fois…

L’entourage, les aidants sont souvent désarmés face à ce qu’on vit, nous, les malades. Ils se demandent quoi faire, et bien qu’ils sachent qu’il n’est pas nécessaire de déployer des trésors d’ingéniosité, ou de dépenser des sommes folles pour nous soutenir et nous faire plaisir. Des petits mots gentils, banals, glissés par-ci, par-là, font un bien fou. Ça vaut tous les cocotiers de Tahiti !

À LIRE : Retrouvez tous les épisodes de notre série « C’est quoi votre plus beau cadeau ? »

Propos recueillis par Sandrine Mouchet


{{ config.mag.team }}

Sandrine Mouchet

Journaliste, rédactrice en chef de Rose magazine et directrice de Rose Magazine Éditions

Relation avec les prochesQuestion/Réponse

Cancer et psycho : « Comment faire comprendre à mes proches que je ne veux pas parler de la maladie ? »

Depuis qu'elle leur a annoncé son cancer, les amis de Kate ne lui parlent plus que de ça : où en sont ses traitements, a-t-elle des effets secondaires... Elle sait qu'ils s'inquiètent pour elle mais elle aimerait parler d'autre chose quand elle les voit. Comment leur faire comprendre sans les froisser ? Sophie Lantheaume, psychologue clinicienne de la santé à l’hôpital privé Drôme Ardèche, la conseille.

17 juin 2024

21:38

Symptômes et diagnostic {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Aurélie : « J’ai compris ce que c’était que d’être aimée à ce moment-là »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Dans cet épisode, découvrez l’histoire d’Aurélie. C’est au cours d’un examen gynécologique de routine qu’on lui découvre des masses au niveau de l’utérus. Une mauvaise nouvelle qui tombe d’autant plus mal, qu’elle vient de rencontrer un homme charmant. Est-ce que cette annonce signera la fin de cette belle histoire ?

20 mai 2024

21:44

Symptômes et diagnostic {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Anne : « Je suis comme Alice au Pays des Merveilles qui tombe dans le terrier du Lapin Blanc »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Dans cet épisode, découvrez l’histoire de Anne. C’est en vacances, en plein mois d’août, qu’elle sent une boule dans son sein. Elle décide de ne pas écouter une voix intérieure qui la taraude et qui lui répète « Regarde là ! ». Elle esquive, tergiverse, jusqu’à ce qu’un torticolis la pousse à aller voir un médecin. Anne ressort de la consultation avec une ordonnance non pas pour une séance de kiné mais pour effectuer la toute première mammographie de sa vie. Le mot « cancer » est prononcé. La voilà propulsée dans une autre dimension.

6 mai 2024

20:13

Symptômes et diagnostic {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Sandrine : « Quand le diagnostic du cancer tombe, c’est le deuil de l’enfant que je dois faire… »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Découvrez l’histoire de Sandrine. Infirmière, mariée, Sandrine est une femme heureuse. Sauf qu’elle n’arrive pas à tomber enceinte. Elle se lance alors dans un parcours de PMA et enchaîne plusieurs tentatives toutes infructueuses. Il lui reste une chance, la dernière. C’est alors qu’on lui détecte une tumeur au sein.

22 avril 2024

{{ config.event.all }}

Bordeaux

Bien-être et évasionTemps d'échange

Goûter mensuel

25 juillet 2024 • 15h00 - 16h30

Nous vous invitons à un goûter mensuel au sein de la Maison RoseUp de Bordeaux. Convivialité et bonne humeur sont au rendez vous pour ce temps de partage entre adhérentes. 

Bordeaux

Atelier

Hors les Murs à Langon – Café RoseUp

17 octobre 2024 • 10h15 - 12h00

Dans le cadre de notre projet Hors les murs, nous vous invitons à venir nous retrouver à Lanngon afin de participer à un temps d'échange avec Elisabeth, une patiente partenaire qui a traversé la maladie pour partager . vos ressentis , vos questions et expérience autour d'un thème. Ce moment de partage est organisé autour d'un goûter convivial et chaleureux. Le thème peut être revu le jour de l'atelier suivant les retours de chacune des participantes.

Bordeaux

Atelier

Hors les Murs à Sainte Foy La Grande – Café RoseUp

22 octobre 2024 • 10h15 - 12h00

Dans le cadre de notre projet Hors les murs, nous vous invitons à venir nous retrouver à Sainte Foy La Grande afin de participer à un temps d'échange avec Valérie, une patiente partenaire qui a traversé la maladie. Ce temps est pour partager vos ressentis, vos questions et expérience(s) autour d'un thème. Ce moment de partage est organisé autour d'un goûter convivial et chaleureux. Le thème peut être revu le jour de l'atelier suivant les retours de chacune des participantes.

Bordeaux

Atelier

Hors les Murs à Langon – Café RoseUp

28 novembre 2024 • 10h15 - 12h30

Dans le cadre de notre projet Hors les murs, nous vous invitons à venir nous retrouver à Lanngon afin de participer à un temps d'échange avec Elisabeth, une patiente partenaire qui a traversé la maladie pour partager . vos ressentis , vos questions et expérience autour d'un thème. Ce moment de partage est organisé autour d'un goûter convivial et chaleureux. Le thème peut être revu le jour de l'atelier suivant les retours de chacune des participantes.